Huiles essentielles contre le rhume  

Résultats 1 - 10 sur 10
Résultats 1 - 10 sur 10.

Le Rhinovirus (HRV = Human Rhino Virus) a été découvert dans les années 1950. Les agents éthiologiques (agents pathogènes) mis en avant sont ceux du rhume banal à tropisme respiratoire. Ce virus croît dans les voies nasales, et circule généralement dans tous les pays et toute l'année.

Les enfants sont le réservoir principal de l'HRV, il faut cependant prendre en compte que chez 15% des enfants, cette pathologie est asymptomatique. L'incubation du HRV est en moyenne de 2 jours, la concentration maximale de cette pathologie se retrouve dans les sécrétions au bout de 48H. A savoir que le HRV est responsable de la majorité des infections bénignes des voies aériennes supérieures (nez, fosses nasales, bouche, pharynx et larynx).

Au départ, le rhume n'est qu'une inflammation aiguë des fosses nasales, due à un virus ou à un allergène, généralement des graminées (comme le rhume des foins par exemple). Très rapidement, cette inflammation peut s'étendre aus sinus et à toute la sphère ORL, y compris aux VAS ou voies aériennes supérieures. Dans le cas du rhume des foins, l'inflammation peut provoquer un catarrhe (infection des voies respiratoires avec sécrétions abondantes) et de violentes quintes de toux, y compris une inflammation des yeux. 

Nous vous proposons donc une sélection d’huiles essentielles pour stopper le rhume le plus rapidement possible. Éternuements, nez qui coule, gorge qui picote, maux de tête… Le rhume est certes une infection virale bénigne, mais parfois handicapante, que l’on peut facilement attraper à l’arrivée de l’hiver, quand viennent les jours où le thermomètre affiche des températures qui font froid dans le dos. Les huiles essentielles, très riches en principes actifs, sont dotées de multiples propriétés thérapeutiques. Certaines sont antivirales ou bactéricides, d’autres expectorantes ou mucolytiques. 

Et parce que le mieux reste d’éviter de contracter un rhume plutôt que de le guérir, nous vous rappelons aussi certaines bonnes pratiques à respecter, pour passer un hiver en toute sérénité et profiter des joies de la saison enneigée :

 

  • Les tisanes anti-rhume :

Le thym en infusion est connu pour ses vertus antiseptiques, tandis que le plantain aurait un effet anti-inflammatoire, et ce, notamment sur les voies respiratoires. Les naturopathes adorent aussi les tisanes à base d'échinacée.

 

  • Manger sainement :

En adoptant une alimentation équilibrée, vous allez faire la part belle aux fruits et légumes riches en antioxydants (grenade, baies et fruits rouges, kiwi, amandes, brocoli, betterave...) pour aider à prévenir les petits maux de l'hiver. Les antioxydants renforcent le système immunitaire. 

 

  • Se laver les mains :

Cela peut paraître assez basique, voire enfantin, mais ce geste d'hygiène revêt ici une importance capitale quand il fait froid. Pourquoi ? Parce que le rhume et la grippe circulent davantage en hiver, et que la contagion est accrue. L'attention auprès des plus jeunes est particulièrement importante : les enfants attrapent des rhumes plus souvent que les adultes en ne faisant pas attention au contact. Il convient donc de leur laver les mains très souvent pour limiter la circulation des virus.

 

  • Un bon sommeil :

Une personne manquant d'heures de sommeil va affaiblir son système immunitaire et se trouvera de fait plus enclin à contracter une maladie d'ordre viral comme la grippe ou le rhume. Donc afin de limiter le risque de transmission, dormez bien et suffisamment longtemps !

 

  • Bien boire :

Une bonne hydratation ne se limite à l'été et aux températures élevées. Cela contribue en outre à la bonne santé, et le corps a besoin d'eau toute l'année. Attention, le café et le thé (contenant caféine et théine) ont un effet déshydratant sur le corps. La bière n'hydrate pas non plus, contrairement aux idées reçues ! Buvez de l'eau et des tisanes, à raison d'au moins un litre et demi par jour. Pensez aussi bouillons et soupes, qui contribuent à l'équilibre hydrique. De même, lorsqu'on est malade victime d'un rhume, un bon apport hydrique aidera à fluidifier les secrétions pour mieux les éliminer du nez et de la bouche.

 

  • Aérer son intérieur :

Ouvrir les fenêtres ne sert pas uniquement à faire disparaître d'éventuelles odeurs désagréables. Cela permet surtout à renouveler l'air ambiant. Certains recommandent même d'aérer 10 minutes deux fois par jour. En présence d'une personne enrhumée, cela contribuera à éliminer les microbes dans l'air ambiant. Pensez-y aussi dans la chambre d'une victime de la grippe alitée.

 

  • Faire du sport :

L'exercice a pour effet de stimuler le système immunitaire et peut aider à conjurer la maladie. En revanche, trop de sport ou des exercices trop intenses peuvent vous rendre sujet aux maladies en provoquant une fatigue que le corps aurait du mal à encaisser. Il faut trouver le bon équilibre !

 

  • Mettre le nez dehors :

Obligez-vous à sortir à l'air frais, pour faire du sport ou une simple balade. En effet, cela permet de ne pas rester confiné à l'intérieur.

 

  • Ne pas surchauffer :

La chaleur n'est pas un facteur sain dans un logement. On estime que la température idéale à l'intérieur ne doit pas excéder 20°C et même 18°C dans une chambre à coucher.

 

Pour plus d'informations sur comment soigner le rhume avec les huiles essentielles, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute