Huiles essentielles et sommeil 

Résultats 1 - 24 sur 24
Résultats 1 - 24 sur 24.

Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une diminution progressive du tonus musculaire, survenant à intervalles réguliers. Chez l'être humain, le sommeil occupe près d'un tiers de la vie en moyenne.

L'importance de l'heure du coucher semble avoir une influence sur le système immunitaire, ce qui ne serait pas le cas de la durée du sommeil. Dans une étude de 2010, les sujets se couchant tard (vers 2-3 h du matin) avaient un taux de lymphocytes inférieur de 24 % à celui de ceux se couchant plus tôt (entre 23 h et minuit). Le taux de granulocytes de ceux se levant tard était également 18 % plus élevé que celui des sujets se levant tôt.

Les adolescents se couchant après minuit auraient plus de mal à contrôler leurs impulsions. Parmi les facteurs liés à un coucher après minuit figurent l'âge, un nombre important d'heures passées à regarder des écrans (smartphone, ordinateur, tablette, télévision, etc.) et l'absence de participation à une activité périscolaire, sportive notamment.

Une étude sur les centenaires a noté que tous se couchaient tôt le soir, n'avaient pas de problèmes pour s'endormir, se réveillaient tôt le matin, faisaient une sieste l'après-midi et ne prenaient pas de somnifères. Ainsi, la quantité et les habitudes de sommeil pourraient avoir une grande influence sur la longévité.


L'adulte moyen a besoin de huit heures de sommeil par nuit.
L'organisme humain se restaure physiquement pendant le sommeil, se guérit et élimine les déchets qui s'accumulent durant les périodes d'activité. Cette restauration a lieu principalement pendant le sommeil lent profond, au cours duquel la température corporelle, la fréquence cardiaque et la consommation d'oxygène du cerveau diminuent. Alors que dans le reste du corps les processus de restauration peuvent avoir lieu aussi bien pendant les phases éveillées qu'au repos, dans le cerveau, ils ne se produisent que durant les phases de sommeil. Dans les deux cas, l'activité réduite du métabolisme permet l'apparition de processus réparateurs et compensateurs.

 

Quels autres facteurs peuvent modifier la qualité du sommeil ?

  • La noradrénaline joue un rôle dans le réveil et le sommeil, le rêve et les cauchemars
  • La dopamine joue un rôle dans le sommeil et la mémorisation
  • La sérotonine fabrique la mélatonine (hormone du sommeil)
  • Les GABA jouent un rôle dans la diminution de l’activité des neurones sur lesquels ils se fixent. Lorsque la sécrétion des GABA est augmentée de façon considérable, ou lorsqu’il y en a trop dans l’organisme (même de façon exogène), cela peut provoquer des troubles du sommeil

 

Découvrez notre nouvelle gamme d'huiles essentielles pour favoriser le sommeil dans votre pharmacie spécialisée dans les remèdes naturels.

Pour plus d'informations sur les huiles essentielles contre l'insomnie, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. 

 

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute