Huile Essentielle Romarin à Camphre Rosmarinus Officinalis 

Résultats 1 - 4 sur 4
Résultats 1 - 4 sur 4.

Quelles sont les caractéristiques de l'huile essentielle de Romarin ct camphre ?

Symbole de l'amour, du mariage et de la mort, le romarin de l'Antiquité appartenait aux cérémonies religieuses.

Il entre en thérapeutique au Xe siècle avec la médecine arabe, doté d'indications rapportées par Ibn al-Baytar (XIIIe siècle) : "le romarin provoque l'écoulement de l'urine et des règles, résout les obtructions du foie et de la rate, il purifie les poumons, il est utile dans la toux, l'asthme, l'ascite et l'hydropisie (rétention d'eau)".

Au XVIe siècle, on distille les fleurs pour préparer un alcoolat nommé "l'eau de la reine de Hongrie", car la reine Isabelle, âgée de 72 ans, fut guérie des rhumatismes et des crises de goutte grâce à ce remède.

Leclerc (XXe siècle) rapporte que le romarin est aussi un stimulant recommandé dans les asthénies consécutives aux maladies infectieuses. Macéré dans du vin chaud en cataplasme contre les gonflements articulaires, les entorses et les contusions. L'infusion est salutaire en gargarisme dans les amygdalites.

Les premières distillations effectuées à Montpellier datent du XIVe siècle. En aromathérapie, l'huile essentielle est traditionnellement utilisée par voie orale comme stimulant contre la fatigue et l'impuissance ainsi que dans les affections hépatiques, les digestions difficiles et les règles douloureuses. En massage, l'huile de type camphrée est réputée contre les douleurs musculaires et celle de type cinéole désinfectante et expectorante.

Dénomination latine :

  • Rosmarinus officinalis camphoriferum

Famille botanique :

  • Lamiaceae

Organe producteur :

  • Rameaux fleuris

Propriétés :

  • Action neuromusculaire, relaxante, décontracturantes
  • Tonicardiaque, hypotensive
  • Régulatrice hépatique

Précautions d'emploi de l'huile essentielle :

  • Prudence chez les asthmatiques chroniques
  • Dermocausticité (ne pas utiliser à l’état pur)
  • Risque de photosensibilisation (pas d’exposition solaire)
  • Risque de neurotoxicité à fortes doses (peut induire des crises d’épilepsie, convulsions, nausées, vomissement)
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte (abortive) ou allaitante
  • Réservée à l’adulte (risque épileptique élevé chez l’enfant) – 1,8 cinéole
  • Ne pas diffuser, inhaler, ni mettre dans le bain
  • Contre-indiquée chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, chez les épileptiques, les personnes âgées, neuro-déficientes ou atteintes de parkinson
  • Pas d’usage interne 
  • Traitement de courte durée
  • Inhibition du cytochrome P450, risque d’interactions médicamenteuses, demandez conseil à votre pharmacien
  • Le ct à camphre ne doit pas être appliqué sur les narines des nourrissons, même en petites quantités, car cela pourrait provoquer un effondrement immédiat
  • Ne pas avaler !
  • Nocive par inhalation, toxicité aiguë par voie olfactive
  • Risque avéré d’effets graves pour les organes à la suite d’expositions répétées ou d’une exposition prolongée, toxicité spécifique pour certains organes cibles, exposition répétée 
  • Risque d’irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires (par voie olfactive)
  • Risque de cancérogénicité au long cours (alpha-pinène)
  • L’exposition à de fortes doses peut être mortelle en cas d’ingestion et de pénétration dans les voies respiratoires (les symptômes associés à ce composé sont les suivants: brûlure épigastrique avec nausée et généralement vomissements; vertige; ataxie; faiblesse musculaire; stupeur; pâleur; et parfois – cyanose, stridor et myosis respiratoires. Un délire et parfois des convulsions peuvent survenir. Les symptômes peuvent être retardés de 24 heures, rarement)- ct camphre
  • Eviter en assocation avec la cortisone, risque d'interaction médicamenteuse
  • Eviter en association avec la progestérone, risque d'interaction médicamenteuse
  • Interactions médicamenteuses avec les huiles essentielles contenant des sesquiterpènes (hydrocarbures sesquiterpéniques) à plus de 10%

Spécificité biochimique :

  • Cétones : camphre 30 %
  • Monoterpènes : alpha-pinène 17 %, camphène (9 - 20%)
  • Oxydes : 1,8 cinéole 30 %

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute