Plantes médicinales 

par page
Résultats 1 - 40 sur 178
Résultats 1 - 40 sur 178.

Vente de plantes médicinales dans votre pharmacie bio en ligne

Nos docteurs en pharmacie, herboriste de formation, ont référencé des plantes issues d'une sélection rigoureuse, originaires du monde entier et produites selon un cahier des charges précis, afin de garantir une qualité optimale en principes actifs. Nos plantes médicinales ne sont pas traitées et leur qualité est contrôlée à chaque étapes de leur production. Ne provenant pas de mélange d'origines diverses, chaque lot de plante médicinale est de qualité homogène. Le soin apporté au séchage et à l'entreposage des plantes médicinales, vous garantit une qualité irréprochable. Le renouvellement constant de notre stock de plantes médicinales vous garantit une fraîcheur maximale, au meilleur prix.

Les plantes médicinales et l'herboristerie - qui en désigne le commerce - renvoient à des traditions de soins populaires, fondées sur des usages ancestraux. 70% de la pharmacopée moderne est issue du monde végétal. Les plantes médicinales se déclinent dans une large gamme de produits : tisanes, médicaments de phytothérapie, compléments alimentaires, huiles essentielles. Le marché de la santé et de la beauté naturelles représenterait en France plus de trois milliards d'euros.

Le dynamisme de ce marché est le reflet des aspirations d'une partie de la population pour des soins perçus comme plus doux, utilisés en préventif, contre les petits maux du quotidien ou en complémentarité avec la médecine conventionnelle.

En infusion

L’infusion est le mode d’utilisation des plantes séchées le plus connu. Il consiste à verser sur la plante à infuser de l’eau frémissante, c’est à dire tout juste bouillante, à une température de 80-90°C. L’infusion est particulièrement adaptée aux parties fragiles des plantes, telles que les fleurs ou les feuilles, ainsi qu’aux plantes riches en substances volatiles et aromatiques (nos fameuses huiles essentielles), qui rappelons-le se dégradent à trop haute température. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de toujours couvrir son infusion : pour conserver tous les principes actifs.

La durée d’infusion varie de 5 à 10 minutes généralement, en fonction des plantes :

  • 5 minutes seront suffisantes pour les aromatiques par exemple, qui risquent de libérer des composés amers au-delà, ou les fleurs, qui sont plutôt fragiles.
  • 10 minutes seront nécessaires pour d’autres parties de plantes comme certaines feuilles.

La durée d’infusion dépend des goûts de chacun également, selon si l’on préfère une tisane au goût puissant ou plutôt doux. Dernier conseil : au moment de filtrer, il ne faut pas oublier de bien presser la plante, afin de récupérer tous les principes actifs.

Pour les puristes, il existe une autre forme de préparation pour réaliser une bonne infusion. Le principe reste le même, mais il s’agit ici de mettre les plantes dans l’eau froide, puis de faire chauffer doucement et de stopper le feu avant l’ébullition. Cette forme permet de réhydrater doucement la plante sans l’agresser, comme on le ferait en versant directement l’eau chaude dessus.

En décoction

La décoction est le mode de préparation à privilégier pour les parties plus rigides et fibreuses de la plante telles que les racines, certaines graines ou encore l’écorce. Le principe change légèrement par rapport à l’infusion : cela consiste à mettre les plantes dans une casserole d’eau froide, faire chauffer tout doucement jusqu’à ébullition, laisser bouillir pendant le temps indiqué, puis couper le feu et laisser infuser à couvert. Enfin, filtrer tout en pressant le marc, puis boire.

La durée de décoction dépendra de la partie de la plante utilisée :

  • pour les tiges, les fruits ou les feuilles coriaces : 2 à 3 minutes seront nécessaires
  • pour les parties plus coriaces telles que les racines, rhizomes et écorces : 5 minutes sont nécessaires.

En macération à froid

La macération à froid est aussi appelée infusion à froid. Le principe est simple, cela consiste à laisser les plantes en contact avec de l’eau froide pendant 10h à 12h à couvert, puis de filtrer en pressant le marc. Attention, l’eau étant un très mauvais conservateur, il ne faut pas laisser macérer les plantes plus de 10h au risque qu’il y ait une fermentation, et consommer le liquide dans les 24h pour éviter tout risque de développement microbien.

La macération à froid peut se faire sur la majorité des plantes, mais est particulièrement adaptée aux plantes riches en mucilages, telles que la Guimauve, la Gentiane, la Réglisse ou encore la Mauve, ainsi qu’aux plantes contenant des composés thermolabiles, sensibles à la chaleur.
La macération peut également s’opérer dans de l’huile végétale, souvent de l’olive ou du tournesol, pour obtenir les fameux macérats huileux. Ceux-ci peuvent être déclinés à l’infini, en variant l’huile de macération utilisée. Le mieux est tout de même de privilégier une huile de macération stable pour la conserver le plus longtemps possible. Le principe reste sensiblement le même, mais les plantes sont mises à macérer plusieurs semaines cette fois-ci, au soleil. L’huile est ensuite filtrée, et les plantes pressées pour en récupérer tous les principes actifs.

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute