Marron Inde 

Résultats 1 - 14 sur 14
Résultats 1 - 14 sur 14.

Quelles sont les caractéristiques du Marron d'Inde ?

Son nom latin hippocastanum signifie "châtaigne de cheval", car les Turcs l'administraient comme stimulant à leurs chevaux poussifs; ils reconnurent au fruit du marronier la propriété de guérir la calvitie précoce. Cet arbre fut importé de Constantinople en France en 1615 par le Dr Bachelier pour sa curiosité botanique, le reléguant ainsi au rang des arbres ornementaux. Il fut ensuite introduit dans toute l'Europe. Au XVIIIe siècle, son écorce est réputée contre les fièvres, on l'emploie quand le quinquina fait défaut. Au début du siècle suivant, on constate que l'écorce a peu d'action fébrifuge mais qu'elle est astringeante et elle trouve de ce fait une indication dans les diarrhées, par voie orale, et comme antiseptique en application locale sur les ulcères et les plaies gangréneuses. En médecine populaire, l'utilisation médicinale est bien documentée. Les extraits alcooliques sont utilisés pour leurs effets veinotoniques depuis le début des années 1900, notamment dans les insuffisances de la microcirculation des viscères comme les varices de l'oesophage, du bassin ou les hémorroïdes. En usage externe, la graine est utilisée pour les contusions et les plaies non pénétrantes.

Dénomination latine :

  • Aesculus hippocastanum L.

Famille botanique :

  • Hippocastanaceae

Organe producteur :

  • Graines

Mode d'action connu ou présumé :

  • Action de l’escine sur les enzymes lysosomiales

Précautions d'emploi :

  • Éviter pendant grossesse et allaitement, en cas de diabète, d’allergie au latex, ne pas utiliser avant une intervention chirurgicale (risque hémorragique)
  • Possibilité d’interaction avec les plantes et les médicaments anticoagulants et hypoglycémiants
  • Néphrotoxicité à hautes doses donc contre-indication dans l'insuffisance rénale
  • Réservé à l'adulte par voie orale et contre-indiqué chez l'enfant de moins de 12 ans en usage cutané

Composants principaux de la plante :

  • Cotylédon de la graine :
    • Amidon 40-50%, lipides 6-8%, flavonols, cyclitols
    • Saponosides totaux, jusqu’à 10% (escine, mélange d’hétérosides dérivés de deux génines, la protoescigénine et le baringtogénol) : escine Ia, Ib, IIa, IIb, IIIa 
  • Téguments de la graine :
    • Proanthocyanidols (procyanidol B-2), aesculitanins, cinnamtanins
  • Écorce du tronc :
    • Coumarines (esculoside ou aesculoside, esculétol, 4-méthylesculétol)
    • Allantoïne

 Le teinture de marron d'Inde stabilisé figure à la Pharmacopée française. La graine et l'écorce, dispensées en pharmacie, disposent d'une monographie communautaire de l'EMA et sont inscrites sur la liste des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Elles sont autorisées comme ingrédients dans les compléments alimentaires en France.

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute