Aromathérapie pour Bébé 

Résultats 1 - 8 sur 8
Résultats 1 - 8 sur 8.

Quelles huiles essentielles utiliser sans risque pour mon bébé ?

 

Choisir une huile essentielle pour un nourrisson est très délicat, d'une part à cause de l’immaturité enzymatique infantile et d'autre part car l’utilisation des H.E s’accompagne de nombreuses précautions; en effet, une manipulation mal maîtrisée peut s’avérer néfaste voire dangereuse.

Plusieurs facteurs jouent un rôle dans la nocivité d’une H.E comme la teneur en molécules toxiques, la manière d’appliquer l’H.E, le dosage ou encore la durée de l’application. Il convient donc de tester une H.E avant toute utilisation, en appliquant une goutte dans le pli du coude pour visualiser une éventuelle réaction allergique (rougeur, picotement, etc.). De plus, il convient de ne jamais appliquer une H.E pure sur les muqueuses (nez, yeux, etc.). Ce type d’application nécessite une dilution systématique appropriée de l’H.E.

Le taux de dilution d'une huile essentielle approprié pour un nourrisson de plus de 3 mois se situe entre 0.5 et 1 % dans un corps gras (une huile végétale par exemple), et ce, quelque soit le type de pathologie à traiter.

La voie cutanée reste la meilleure voie pour un nourrisson; bien utilisée, elle reste la voie d'administration la moins dangereuse pour votre bébé.

 

Les huiles essentielles pouvant être utilisées chez un nourrisson à partir de l'âge de 3 mois (soit entre 4.3 kg et 6.9 kg) sont :

 

  • Les huiles essentielles à chémotype Monoterpénols (alcool monoterpénique) comme l'huile essentielle de Bois de rose, sauf les huiles contenant du menthol et du méthyleugénol
  • Les huiles essentielles à chémotype Esters comme l'huile essentielle de Petit grain de bigarade (prudence aux risques d'interactions avec les anticoagulants)
  • Les huiles essentielles à chémotype Monoterpènes (hydrocarbure monoterpénique) comme l'huile essentielle de Néroli (prudence aux risques d'interactions avec la cortisone)

 

ATTENTION ! Il est formellement interdit d'utiliser les huiles essentielles au chémotype suivant sur des nourrissons :

 

  • ALCOOLS SESQUITERPENIQUES (Sesquiterpénols) comme par exemple l'huile essentielle de Niaouli
  • OXYDES comme par exemple l'huile essentielle d'Eucalyptus globuleux
  • HYDROCARBURES SESQUITERPENIQUES (Sesquiterpènes) comme par exemple l'huile essentielle d'Absynthe
  • PHENOLS (Acides phéniques) comme par exemple l'huile essentielle d'Origan
  • ALDEHYDES AROMATIQUES comme par exemple l'huile essentielle de Cannelle de Ceylan
  • ALDEHYDES TERPENIQUES comme par exemple l'huile essentielle de Citronnelle de Ceylan
  • ETHERS (phénols méthyl-éthers) comme par exemple l'huile essentielle d'Anis vert
  • CETONES comme par exemple l'huile essentielle de Lavande stoechade
  • LACTONES comme par exemple l'huile essentielle d'Armoise chinoise
  • COUMARINES comme par exemple l'huile essentielle de Persil
  • PHTALIDES comme par exemple l'huile essentielle de Livèche

 

Certaines huiles essentielles peuvent être toxiques et dangereuses sans en maîtriser leurs précautions d’emploi. En cas de doute il est alors préconisé de se diriger alors vers l’hydrolathérapie (eaux florales) pour les nourrissons.

Un hydrolat n’est pas aussi puissant qu’une huile essentielle, cependant étant constitué par l’eau (eau florale), il conserve des molécules odorantes hydrosolubles et reste légèrement parfumé, en possédant certaines propriétés en thérapeutique ; telle que l’eau de fleur d’oranger utilisée pour réguler le sommeil des enfants.

 

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute