0
Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp
Medicament sans ordonnance

Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp

Marque : Sanofi Aventis Sanofi Aventis
4,50 € HT 4,95 € TTC
En stock
Référence : 3400930074923
Vous devez être connecté(e) pour ajouter ce produit à une liste. Connexion

Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp dans notre pharmacie bio est un médicament indiqué chez l'adulte pour le traitement de courte durée de la douleur aiguë d'intensité modérée.

Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp

Ce médicament est indiqué chez l'adulte pour le traitement de courte durée de la douleur aiguë d'intensité modérée.

Description de Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp

Ipraféïne Ibuprofène 400 mg + Caféine 100 mh 12 cp contient deux substances actives : ibuprofène et caféine. L'ibuprofène appartient à un groupe de médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Les AINS apportent un soulagement en modifiant la façon dont le corps réagit à la douleur et à la fièvre.
La caféine appartient à un groupe de médicaments appelés stimulants.

Conseil d'utilisation et posologie

Dose initiale : prenez 1 comprimé (400 mg d'ibuprofène et 100 mg de caféine). Si besoin, prenez une dose supplémentaire (un comprimé) mais ne dépassez pas une dose totale de 1200 mg d'ibuprofène et 300 mg de caféine (3 comprimés) sur une période de 24 heures. L'intervalle entre deux prises doit être au moins de 6 heures.

Donnez votre avis sur les conseils d'utilisation et la posologie de Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp avec notre partenaire Avis vérifiés après votre achat.

Composition

Les substances actives sont l'ibuprofène et la caféine.
Chaque comprimé pelliculé contient 400 mg d'ibuprofène et 100 mg de caféine.

Les autres composants sont :
Noyau du comprimé : cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, silice colloïdale anhydre stéarate de magnésium.
Pelliculage : hypromellose, hyprolose, macrogol 6000, talc, dioxyde de titane (E171).

Précaution d'utilisation

Ce médicament contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) : l'ibuprofène. Ne pas prendre avec d'autres médicaments contenant de l'ibuprofène ou de l'aspririne.

Présentation de Ipraféïne ibuprofène 400mg + caféine 100mg 12 cp

Ipraféïne se présente sous forme de boîte de 12 comprimés.

Nos conseils et avis d'experts en pharmacie

Il existe des solutions complémentaires pour soulager la douleur, qui donnent de bons résultats. En voici quelques exemples.

  • Le massage est une des techniques antidouleur les plus anciennes. Ses effets varient selon la technique utilisée (frictions, pétrissages, effleurements...) : relaxation musculaire, amélioration de la circulation sanguine, évacuation de liquides accumulés, production d'un stimulus bloquant la transmission de la douleur...
  • Une bouillotte chaude sur des muscles douloureux, une compresse froide sur une cheville foulée. Le chaleur et le froid sont souvent utilisés pour soulager la douleur.
  • La douleur et la dépression ont été associées à un haut niveau d’inflammation du corps. En optant pour une alimentation anti-inflammatoire à base de produits non raffinés, fruits et légumes, poissons gras, et noix, les symptômes de la douleur chronique peuvent diminuer.

Ipraféïne : Douleur Aiguë Modérée, Traitée avec Efficacité

Ipraféïne est un médicament qui associe l'ibuprofène à la caféine, spécialement formulé pour le traitement de courte durée de la douleur aiguë d'intensité modérée chez l'adulte. Découvrez comment cette combinaison unique peut vous aider à soulager efficacement vos douleurs.

Indications :

Ipraféïne est indiqué chez l'adulte pour le traitement de courte durée de la douleur aiguë d'intensité modérée. Il peut être utilisé pour soulager divers types de douleurs, notamment les maux de tête, les douleurs musculaires, les douleurs dentaires et d'autres douleurs aiguës.

Mécanisme d'Action :

  • L'ibuprofène, l'un des composants actifs d'Ipraféïne, est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) qui réduit l'inflammation, soulage la douleur et abaisse la fièvre en inhibant les substances responsables de ces symptômes.
  • La caféine, quant à elle, agit comme un stimulant du système nerveux central qui peut améliorer l'efficacité de l'ibuprofène en favorisant son absorption dans l'organisme.

Conseils d'Utilisation :

  • Prenez Ipraféïne conformément aux instructions de votre professionnel de la santé.
  • Respectez la posologie recommandée en fonction de votre état de santé individuel et de vos besoins spécifiques.
  • Évitez de prendre le médicament à jeun pour réduire le risque d'irritation gastrique.

Précautions et Mises en Garde :

  • Informez votre médecin de tous les médicaments que vous prenez actuellement, y compris les suppléments, pour éviter d'éventuelles interactions.
  • N'utilisez pas ce médicament en continu sans l'avis de votre professionnel de la santé, car cela peut entraîner des effets indésirables.
  • En cas de douleurs persistantes ou d'effets indésirables graves, consultez immédiatement un professionnel de la santé.

Ipraféïne est une option efficace pour le traitement de la douleur aiguë d'intensité modérée chez l'adulte. Cependant, il est impératif de suivre les recommandations de votre professionnel de la santé et de prendre des précautions appropriées pour garantir un usage sûr et efficace de ce médicament.

Pharmacovigilance Déclarer un ou des effet(s) indésirable(s) lié(s) à l'utilisation d'un médicament

Télécharger la notice PDF

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 14/03/2024

Dénomination du médicament

IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé

Ibuprofène, caféine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

Vous devez toujours prendre ce médicament en suivant scrupuleusement les informations fournies dans cette notice ou par votre médecin ou votre pharmacien.

· Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

· Adressez-vous à votre pharmacien pour tout conseil ou information.

· Si vous ressentez lÂun des effets indésirables, parlez-en à votre médecin, ou votre pharmacien. Ceci sÂapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

· Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 3 jours.

Ne laissez pas ce médicament à la portée des enfants.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

3. Comment prendre IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

6. Contenu de lÂemballage et autres informations.

1. QUÂEST-CE QUE IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

IPRAFEINE contient deux substances actives : ibuprofène et caféine. LÂibuprofène appartient à un groupe de médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Les AINS apportent un soulagement en modifiant la façon dont le corps réagit à la douleur et à la fièvre.

La caféine appartient à un groupe de médicaments appelés stimulants.

IPRAFEINE est utilisé pour le traitement symptomatique de courte durée de la douleur aigüe dÂintensité modérée, comme les douleurs dentaires ou les maux de tête.

IPRAFEINE est indiqué uniquement chez lÂadulte.

Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si votre état sÂaggrave après 3 jours de traitement.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT de prendre IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

Ne prenez jamais IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé :

· si vous êtes allergique à lÂibuprofène, à la caféine ou à lÂun des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6) ;

· si vous avez déjà souffert de difficultés à respirer, dÂasthme, dÂécoulement nasal, dÂÂdèmes ou dÂurticaire après avoir utilisé de lÂacide acétylsalicylique ou dÂautres médicaments antidouleur similaires (AINS) ;

· si vous avez (ou avez déjà eu au moins deux épisodes) dÂun ulcère de lÂestomac/duodénum ou un saignement ;

· si vous avez des antécédents de saignement ou de perforation gastro-intestinal(e) lié(e) à un traitement précédent par AINS ;

· si vous présentez une insuffisance hépatique ou rénale sévère

· si vous présentez une insuffisance cardiaque sévère ;

· si vous souffrez dÂun saignement cérébral ou autre lésion hémorragique active ;

· si vous souffrez de troubles de la production du sang ;

· si vous souffrez dÂune déshydratation sévère (provoquée par des vomissements, une diarrhée ou un apport liquidien insuffisant) ;

· si vous êtes au troisième trimestre dÂune grossesse.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre IPRAFEINE :

· si vous utilisez IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé pour des douleurs autres que des douleurs dentaires ou maux de tête, lÂeffet peut être différent selon le type de douleurs (par ex. un bénéfice nÂa pas été établi pour les douleurs dorsales ou cervicales) ;

· si vous avez ou avez eu un asthme ou une maladie allergique car une difficulté à respirer pourrait se produire ;

· si vous souffrez dÂun rhume des foins, dÂun polype nasal ou de troubles respiratoires chroniques obstructifs, car il existe alors un risque accru de réactions allergiques. Les réactions allergiques peuvent se présenter sous forme de crises dÂasthme (ce que lÂon appelle lÂasthme analgésique), dÂun Âdème de Quincke ou dÂune urticaire ;

· si vous souffrez de troubles hépatiques ;

· si vous avez une fonction rénale altérée ;

· si vous prenez des médicaments qui interagissent avec IPRAFEINE, comme des corticoïdes, des médicaments pour fluidifier le sang (comme la warfarine), des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (médicaments utilisés en cas de dépression) ou des antiagrégants plaquettaires (comme lÂacide acétylsalicylique (voir rubrique ÂAutres médicaments et IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé »)) ;

· si vous avez ou avez déjà eu une maladie de lÂintestin (rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn) ;

· si vous avez des problèmes cardiaques, y compris une insuffisance cardiaque, une angine de poitrine (douleurs thoraciques), ou si vous avez déjà eu une crise cardiaque, un pontage, une maladie artérielle périphérique (mauvaise circulation dans les jambes ou les pieds en raison dÂun rétrécissement ou dÂun blocage des artères) ou tout type dÂaccident vasculaire cérébral (y compris un « accident vasculaire cérébral de taille limitée» ou un accident ischémique transitoire ÂAITÂ) ;

· si vous avez une pression artérielle élevée, un diabète, un taux de cholestérol élevé, si vous avez des antécédents familiaux de maladie cardiaque ou dÂaccident vasculaire cérébral ou si vous fumez ;

· si vous avez déjà eu une pression artérielle élevée et/ou une insuffisance cardiaque ;

· une surveillance médicale est tout particulièrement nécessaire immédiatement après une intervention chirurgicale importante ;

· si vous souffrez de troubles de la coagulation ;

· si vous avez un trouble sanguin héréditaire (par ex. porphyrie intermittente aiguë) ;

· si vous avez certaines maladies de la peau (lupus érythémateux disséminé (LED) ou maladie mixte du tissu conjonctif) ;

· si vous avez la varicelle, il est conseillé dÂéviter lÂutilisation dÂIPRAFEINE ;

· si vous souffrez dÂhyperthyroïdie (le risque dÂeffets indésirables de la caféine pourrait être augmenté) ;

· si vous prenez des médicaments contenant de lÂibuprofène sur une période prolongée (un contrôle régulier de vos paramètres hépatiques, de votre fonction rénale ainsi que des nombres de cellules sanguines pourrait être nécessaire) ;

· si vous avez une infection  veuillez consulter le chapitre « Infections » ci-dessous ;

· si vous développez une éruption cutanée ou des symptômes cutanés, vous devez arrêter immédiatement de prendre lÂibuprofène, consulter rapidement votre médecin et le prévenir que vous prenez ce médicament ;

· si vous développez des symptômes ou des signes de réaction médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (syndrome DRESS) qui incluent une éruption cutanée, de la fièvre, un gonflement des ganglions lymphatiques et une augmentation dÂun type de globules blancs (éosinophilie).

Réactions cutanées

Des réactions cutanées graves, y compris la dermatite exfoliative, lÂérythème polymorphe, le syndrome de Stevens-Johnson, la nécrolyse épidermique toxique, la réaction dÂhypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS ou syndrome dÂhypersensibilité), la pustulose exanthématique aiguë généralisée (PEAG) ont été rapportées en association avec le traitement par lÂibuprofène. Arrêtez d'utiliser IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé et consultez immédiatement un médecin si vous notez lÂun des symptômes liés à ces réactions cutanées graves décrites dans la rubrique 4.

Infections

IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé peut masquer des signes dÂinfections tels que fièvre et douleur. Il est donc possible que IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé retarde la mise en place dÂun traitement adéquat de lÂinfection, ce qui peut accroître les risques de complications. CÂest ce que lÂon a observé dans le cas de pneumonies dÂorigine bactérienne et dÂinfections cutanées bactériennes liées à la varicelle. Si vous prenez ce médicament alors que vous avez une infection et que les symptômes de cette infection persistent ou quÂils sÂaggravent, consultez immédiatement un médecin.

Contactez immédiatement votre médecin si vous présentez :

· des selles de couleur rouge vif, des selles noires goudronneuses, des vomissements de sang ou dÂune substance ressemblant à du marc de café ;

· des douleurs sévères dans la partie supérieure de lÂestomac.

La survenue dÂeffets indésirables peut être minimisée par lÂutilisation de la dose minimale efficace pendant la durée la plus courte possible nécessaire pour contrôler les symptômes. Les patients âgés présentent un risque accru dÂeffets indésirables.

LÂutilisation concomitante dÂAINS, y compris les inhibiteurs spécifiques de la cyclooxygénase 2, augmente le risque dÂeffets indésirables (voir rubrique ÂAutres médicaments et IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé Â) et elle doit être évitée.

Les médicaments anti-inflammatoires/anti-douleurs tels que lÂibuprofène peuvent être associés à une légère augmentation du risque de crise cardiaque ou dÂaccident vasculaire cérébral, en particulier en cas dÂutilisation à forte dose. Ne dépassez pas la dose ou la durée de traitement recommandée (3 jours).

Des signes de réaction allergique à ce médicament, y compris des problèmes respiratoires, un gonflement du visage et du cou (Âdème de Quincke), des douleurs thoraciques ont été rapportés avec lÂibuprofène. Arrêtez immédiatement dÂutiliser IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé et contactez immédiatement votre médecin ou allez au service des urgences de lÂhôpital le plus proche si vous remarquez lÂun de ces signes.

Vous devez consulter/informer votre médecin ou votre dentiste avant toute intervention chirurgicale, pendant le traitement par IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé.

De manière générale, la prise régulière dÂantalgiques, en particulier lÂassociation de plusieurs substances actives antalgiques, peut provoquer des lésions rénales permanentes accompagnées dÂun risque dÂinsuffisance rénale (néphropathie des analgésiques). Ce risque peut être augmenté en cas dÂeffort physique associé à une perte de sel et à une déshydratation. Cela doit, par conséquent, être évité.

LÂutilisation prolongée de tout type dÂantalgique pour des maux de tête peut aggraver ceux-ci. En cas dÂapparition ou de suspicion dÂune telle situation, il faudra consulter un médecin et interrompre le traitement.

Les patients qui signalent des affections oculaires pendant le traitement par ibuprofène doivent interrompre le traitement et des examens ophtalmologiques doivent être effectués.

Autres médicaments et IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

IPRAFEINE peut modifier ou être modifié par certains médicaments. Par exemple :

· les anticoagulants (cÂest-à-dire qui fluidifient le sang/empêchent le sang de coaguler, par exemple, lÂacide acétylsalicylique, la warfarine, la ticlopidine) ;

· les traitements de lÂhypertension artérielle (les Inhibiteurs de lÂEnzyme de Conversion tels que le captopril, les bêtabloquants tels que lÂaténolol, les antagonistes des récepteurs de lÂangiotensine II tels que le losartan).

DÂautres médicaments peuvent également modifier ou être modifiés par IPRAFEINE. Vous devez donc toujours consulter votre médecin ou pharmacien avant dÂutiliser IPRAFEINE et dÂautres médicaments.

En particulier, informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez :

acide acétylsalicylique ou autres AINS (médicaments anti-inflammatoires et antidouleur)

car cela pourrait augmenter le risque dÂulcères ou de saignements gastro-intestinaux

digoxine (pour une insuffisance cardiaque)

car cela pourrait augmenter lÂeffet de la digoxine

glucocorticoïdes (médicaments contenant de la cortisone ou des substances similaires à la cortisone)

car cela pourrait augmenter le risque dÂulcères ou de saignements gastro-intestinaux

antiagrégants plaquettaires

car cela pourrait augmenter le risque de saignement gastro-intestinal

acide acétylsalicylique (faible dose)

car cela pourrait altérer la fluidification du sang

médicaments pour fluidifier le sang (comme la warfarine)

car lÂibuprofène pourrait augmenter les effets de ces médicaments

phénytoïne (pour une épilepsie)

car cela pourrait augmenter lÂeffet de la phénytoïne

inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (médicaments utilisés en cas de dépression)

car ils pourraient augmenter le risque de saignement gastro-intestinal

lithium (médicament utilisé en cas de maladie maniaco-dépressive et de dépression)

car cela pourrait augmenter lÂeffet du lithium

probénécide et sulfinpyrazone (médicaments contre la goutte)

car cela pourrait retarder lÂélimination de lÂibuprofène

médicaments contre lÂhypertension artérielle et diurétiques

car lÂibuprofène pourrait diminuer les effets de ces médicaments et quÂil pourrait y avoir un risque accru pour les reins

diurétiques épargneurs de potassium

car cela pourrait provoquer une hyperkaliémie (taux élevés de potassium dans le sang)

méthotrexate (médicament contre le cancer ou les rhumatismes)

car cela pourrait augmenter lÂeffet du méthotrexate

tacrolimus et ciclosporine (médicaments immunosuppresseurs)

car cela pourrait entraîner une atteinte rénale

zidovudine (médicament pour traiter lÂinfection par le VIH / SIDA)

car lÂutilisation de IPRAFEINE, comprimé pelliculé pourrait augmenter le risque de saignement dans une articulation ou provoquer des saignements chez les hémophiles VIH positifs

sulfamides hypoglycémiants (médicaments antidiabétiques)

car des anomalies des taux de glucose sanguin sont possibles

antibiotiques quinolones

car cela pourrait augmenter le risque de crises convulsives cela pourrait également augmenter lÂeffet de la caféine

inhibiteurs du CYP2C9 (par ex. voriconazole et fluconazole)

l'administration concomitante d'ibuprofène et d'inhibiteurs du CYP2C9 peut augmenter les concentrations plasmatiques en ibuprofène (substrat du CYP2C9). Une réduction de la dose d'ibuprofène doit être considérée, en particulier si des doses élevées d'ibuprofène sont administrées en même temps que du voriconazole ou du fluconazole.

mifépristone

car les AINS (tels que lÂibuprofène) peuvent diminuer lÂeffet de la mifépristone.

Ginkgo biloba (médicament à base de plante)

car le risque de saignement peut augmenter

barbituriques, antihistaminiques et autres médicaments avec un effet sédatif (pour calmer ou diminuer lÂanxiété)

car la caféine pourrait diminuer lÂeffet sédatif

barbituriques et tabac

car ils pourraient diminuer les effets de la caféine

sympathomimétiques, thyroxine et autres médicaments qui peuvent donner une tachycardie (médicament contre, par exemple, lÂhypotension et les affections de la thyroïde)

car lÂadministration concomitante pourrait augmenter lÂeffet de ces médicaments sur lÂaccélération du pouls

contraceptifs oraux, cimétidine, fluvoxamine et disulfirame (médicaments pris pour le contrôle des naissances, lÂinhibition de la production dÂacide par lÂestomac, contre la dépression et pour le traitement de lÂalcoolisme chronique)

car ils pourraient augmenter les effets de la caféine

théophylline (médicament utilisé pour le traitement des maladies respiratoires)

car cela pourrait augmenter lÂeffet de la théophylline

IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé avec des aliments, des boissons et de lÂalcool

Certains effets indésirables, comme ceux qui affectent le tractus gastro-intestinal et le système nerveux central, ont plus de probabilité de se produire lorsque de lÂalcool est consommé en même temps quÂIPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé. Vous devez éviter de consommer de grandes quantités de produits contenant de la caféine (par exemple, café, thé, aliments, autres médicaments et boissons) en même temps quÂIPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé.

Grossesse, allaitement et fertilité

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Informez votre médecin si vous tombez enceinte pendant la prise dÂIPRAFEINE.

Ne prenez pas IPRAFEINE au cours des 3 derniers mois de votre grossesse car il pourrait nuire à votre futur enfant ou causer des problèmes lors de l'accouchement. Il peut provoquer des problèmes rénaux et cardiaques chez le futur bébé. Il peut affecter votre tendance à saigner ainsi que celle de votre bébé et induire un travail plus tardif ou plus long que prévu.

Vous ne devez pas prendre IPRAFEINE pendant les 6 premiers mois de la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue et sur les conseils de votre médecin. Si vous avez besoin d'un traitement pendant cette période ou pendant que vous essayez de tomber enceinte, il faut utiliser la dose la plus faible pendant la durée la plus courte possible.

S'il est pris pendant plus de quelques jours à partir de la 20ème semaine de grossesse, IPRAFEINE peut causer des problèmes rénaux chez votre futur bébé, ce qui peut entraîner un volume insuffisant du liquide amniotique qui entoure le bébé (oligohydramnios) ou le rétrécissement d'un vaisseau sanguin (canal artériel) dans le cÂur du bébé. Si vous avez besoin d'un traitement pendant plus de quelques jours, votre médecin peut recommander une surveillance supplémentaire.

Les substances actives, ibuprofène et caféine, passent dans le lait maternel. Une irritabilité et des troubles du sommeil ont été rapportés chez des enfants allaités. IPRAFEINE ne doit être utilisé par les mères qui allaitent quÂen cas de nécessité absolue.

Ce médicament appartient à un groupe de médicaments (AINS) susceptibles dÂaltérer la fertilité chez les femmes. Cet effet est réversible à lÂarrêt du médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

En cas dÂutilisation de courte durée et à une posologie usuelle, ce médicament nÂa aucun effet ou quÂun effet négligeable sur lÂaptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Les personnes qui présentent toutefois des effets indésirables comme des étourdissements, une fatigue ou des troubles visuels ne doivent pas conduire de véhicules ou utiliser de machines. Ceci sÂapplique principalement en cas dÂassociation avec lÂalcool.

IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé contient du sodium

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé, cÂest-à-dire quÂil est essentiellement « sans sodium ».

3. COMMENT PRENDRE IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les instructions de cette notice ou les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée est de :

Adultes :

Dose initiale : prenez 1 comprimé pelliculé (400 mg dÂibuprofène et 100 mg de caféine). Si besoin, prenez une dose supplémentaire (un comprimé pelliculé) mais ne dépassez pas une dose totale de 3 comprimés pelliculés (1200 mg dÂibuprofène et 300 mg de caféine) sur une période de 24 heures. LÂintervalle entre deux prises doit être au moins de 6 heures.

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien si vous avez lÂimpression que lÂeffet de ce médicament est trop fort ou trop faible.

Utilisation chez lÂenfant et lÂadolescent :

IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé nÂest pas destiné à être utilisé chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans car aucune donnée nÂest disponible.

Mode dÂadministration :

Voie orale.

Avalez les comprimés pelliculés entiers avec un verre dÂeau.

Il est recommandé que les patients dont lÂestomac est sensible prennent le médicament IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé au cours dÂun repas. Pour usage de courte durée uniquement.

Durée du traitement

La durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours.

IPRAFEINE nÂest pas recommandé pour les douleurs dÂintensité légère ou lorsque la durée du traitement dépasse 3 jours. Consultez votre médecin si les douleurs sÂaggravent ou persistent après 3 jours.

Pour atténuer les symptômes, la dose efficace la plus faible devra être utilisée pendant la durée la plus courte possible. Si vous avez une infection et que les symptômes (tels que fièvre et douleur) persistent ou quÂils sÂaggravent, consultez immédiatement un médecin (voir rubrique 2).

Si vous avez pris plus dÂIPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé que vous nÂauriez dû :

Si vous avez pris plus dÂIPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé que vous n'auriez dû, ou si des enfants ont pris ce médicament accidentellement, contactez toujours un médecin ou l'hôpital le plus proche afin d'obtenir un avis sur le risque et des conseils sur les mesures à prendre.

Les symptômes peuvent inclure nausées, maux dÂestomac, vomissements (pouvant contenir des traces de sang), saignements gastro-intestinaux, accélération des battements du cÂur, maux de tête, bourdonnements dans les oreilles, tremblement, nervosité, confusion, mouvements oculaires saccadés ou plus rarement une diarrhée. De plus, à doses élevées, vertiges, visions troubles, diminution de la pression artérielle, agitation, coma, augmentation du taux de potassium dans le sang, insuffisance rénale aiguë, lésions hépatiques, dépression respiratoire, cyanose, exacerbation de lÂasthme chez les asthmatiques, somnolence, douleur thoracique, palpitations, perte de conscience, convulsions (principalement chez les enfants), faiblesse et étourdissements, sang dans les urines, sensation de froid corporel et problèmes respiratoires ont été rapportés.

Si vous oubliez de prendre IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé :

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous avez dÂautres questions sur lÂutilisation de ce médicament, demandez plus dÂinformations à votre médecin ou à votre pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Vous pourriez développer lÂun des effets indésirables connus des AINS (voir ci-dessous). Si cela se produit ou si vous avez des doutes, arrêtez de prendre ce médicament et consultez votre médecin le plus rapidement possible. Les patients âgés qui utilisent ce médicament présentent un risque accru de développer des problèmes associés à des effets indésirables.

En ce qui concerne les effets indésirables suivants, il faut prendre en considération le fait quÂils sont en grande partie dépendants de la dose et quÂils varient dÂun patient à lÂautre.

ARRETEZ DE PRENDRE IPRAFEINE immédiatement et consultez un médecin si vous présentez lÂune des manifestations suivantes, qui peuvent être des signes possibles dÂévénements indésirables sévères :

· maux dÂestomac sévères ;

· vomissements de sang ou dÂune substance ressemblant à du marc de café ;

· selles noires goudronneuses ou sang dans lÂurine ;

· réactions allergiques telles que éruptions cutanées avec démangeaisons ;

· tâches rougeâtres non surélevées, en forme de cibles ou de cercles, sur le tronc, souvent accompagnées de cloques centrales, dÂune desquamation de la peau, dÂulcères de la bouche, de la gorge, du nez, des organes génitaux et des yeux. Ces graves rash cutanés peuvent être précédées par de la fièvre et des symptômes grippaux [dermatite exfoliative, érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique] ;

· éruption cutanée généralisée, température corporelle élevée et gonflement des ganglions lymphatiques (DRESS ou syndrome dÂhypersensibilité) ;

· éruption cutanée généralisée rouge et squameuse avec des bosses sous la peau et des vésicules sÂaccompagnant de fièvre. Les symptômes apparaissent généralement dès lÂinstauration du traitement (pustulose exanthématique aigue généralisée) ;

· difficultés à respirer et/ou gonflement du visage ou de la gorge ;

· fatigue associée à une perte dÂappétit ;

· fatigue anormale associée à une réduction de la quantité dÂurine ;

· gonflement du visage, des pieds ou des jambes ;

· douleurs thoraciques ;

· troubles visuels.

Autres effets indésirables

Fréquent (peut affecter jusquÂà 1 personne sur 10)

· brûlures dÂestomac, douleurs abdominales, nausées et indigestion, vomissements, flatulences, diarrhée, constipation et légères pertes de sang dans lÂestomac et/ou lÂintestin pouvant entraîner une anémie dans des cas exceptionnels ;

· étourdissements, insomnie, maux de tête.

Peu fréquent (peut affecter jusquÂà 1 personne sur 100)

· ulcères de lÂestomac ou de lÂintestin, parfois accompagnés dÂun saignement et dÂune perforation, en particulier chez les personnes âgées, inflammation de la muqueuse de la bouche accompagnée dÂune ulcération (stomatite ulcérative), inflammation de lÂestomac (gastrite), selles noires goudronneuses, vomissement dÂune substance ressemblant à du marc de café, aggravation dÂune colite et de la maladie de Crohn. Le risque de développer des saignements gastro-intestinaux dépend tout particulièrement de la dose et de la durée du traitement ;

· agitation, palpitations, irritabilité ou fatigue ;

· troubles visuels, réactions psychotiques ;

· réactions allergiques, telles que éruptions cutanées, démangeaisons et crises dÂasthme. Vous devez arrêter de prendre IPRAFEINE et informer immédiatement votre médecin.

Rare (peut affecter jusquÂà 1 personne sur 1 000)

· acouphènes (bourdonnements dans les oreilles), perte dÂaudition

· atteinte rénale (nécrose papillaire), élévation des concentrations dÂacide urique dans le sang et élévation des concentrations dÂurée dans le sang.

Très rare (peut affecter jusquÂà 1 personne sur 10 000)

· un gonflement (Âdème), une pression artérielle élevée (hypertension) et une insuffisance cardiaque ont été rapportés en association avec un traitement par AINS ;

· inflammation de lÂÂsophage ou du pancréas, rétrécissement à type de formation de membranes dans lÂintestin grêle et le gros intestin (formation dÂun rétrécissement de lÂintestin à type de « diaphragme ») ;

· mictions moins fréquentes que dÂhabitude et gonflement (notamment chez les patients avec une pression artérielle élevée ou une fonction rénale réduite) ; gonflement (Âdème) et urine trouble (syndrome néphrotique) ; maladie inflammatoire des reins (néphrite interstitielle) pouvant déboucher sur une insuffisance rénale aiguë. Si vous développez lÂun des symptômes mentionnés ci-dessus ou si vous avez une sensation générale de malaise, arrêtez de prendre IPRAFEINE et consultez immédiatement votre médecin car cela pourrait être les premiers signes dÂune atteinte rénale ou dÂune insuffisance rénale ;

· problèmes dans la production des cellules sanguines, dont les premiers signes sont les suivants : fièvre, mal de gorge, ulcères superficiels dans la bouche, symptômes pseudo-grippaux, épuisement sévère, saignement de nez et saignement cutané. Si cela se produit, vous devez arrêter immédiatement le traitement et consulter un médecin. Il ne faut en aucun cas recourir à lÂautomédication par des médicaments antidouleur ou des médicaments pour faire baisser la fièvre (médicaments antipyrétiques) ;

· dépression ;

· une exacerbation dÂinflammations accompagnées dÂune infection (par exemple, fasciite nécrosante : nécrose du tissu qui enveloppe les muscles), associée à lÂutilisation de certains médicaments antidouleur (AINS), a été décrite. En cas dÂapparition ou dÂaggravation de signes dÂune infection au cours de lÂutilisation dÂIPRAFEINE, vous devez sans tarder consulter un médecin. Il sÂagit de déterminer si un traitement anti-infectieux/antibiotique est nécessaire ;

· pression artérielle élevée, insuffisance cardiaque, crise cardiaque, vascularite ;

· dysfonctionnement hépatique (les premiers signes peuvent être un changement de coloration de la peau), atteinte hépatique, notamment en cas de traitement de longue durée, insuffisance hépatique, inflammation aiguë du foie (hépatite aiguë) ;

· des symptômes de méningite aseptique à type de raideur de la nuque, maux de tête, nausées, vomissements, fièvre ou perte de connaissance ont été observés lors de lÂutilisation dÂibuprofène. Le risque pourrait être augmenté chez les patients atteints de maladies auto-immunes (Lupus Erythémateux Disséminé, maladie mixte du tissu conjonctif). Si vous développez ces symptômes, contactez immédiatement un médecin ;

· des formes sévères de réactions cutanées, comme une éruption cutanée associée à une rougeur et à la formation de cloques (par exemple, syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique/syndrome de Lyell), une perte des cheveux (alopécie), des infections graves de la peau et des complications des tissus mous se sont produites en cas de varicelle ;

· réactions dÂhypersensibilité généralisée sévères (dont les signes peuvent être une réaction allergique grave qui provoque un gonflement du visage ou de la gorge, des difficultés à respirer, une accélération des battements du cÂur, une baisse de la pression artérielle, un choc anaphylactique (réaction allergique grave qui provoque des difficultés à respirer ou des étourdissements).

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

· Eruption étendue squameuse rouge avec des masses sous la peau et des cloques principalement situées dans les plis cutanés, sur le tronc et sur les extrémités supérieures, accompagnée de fièvre à lÂinstauration du traitement (pustulose exanthémateuse aigue généralisée). Si vous développez ces symptômes, arrêtez dÂutiliser IPRAFEINE et consultez immédiatement un médecin (voir rubrique 2) ;

· tremblement ;

· accélération des battements du cÂur ;

· une réaction cutanée sévère appelée syndrome d'hypersensibilité (en anglais : DRESS syndrome) peut survenir. Les symptômes d'hypersensibilité sont : éruption cutanée, fièvre, gonflement des ganglions lymphatiques et augmentation des éosinophiles (un type de globules blancs) ;

· sensibilité de la peau à la lumière ;

· éruption fixe dÂorigine médicamenteuse (plaques rondes ou ovales de couleur rouge, accompagnée dÂun gonflement de la peau, avec éventuellement des démangeaisons).

· Douleur thoracique, qui peut être le signe dÂune réaction allergique potentiellement grave appelée syndrome de Kounis

Les médicaments tels quÂIPRAFEINE peuvent être associés à une légère augmentation du risque de crise cardiaque ("infarctus du myocarde") ou dÂaccident vasculaire cérébral.

Dans une étude dÂextraction dentaire, certains patients (2,8 %) ont développé une inflammation des cavités dÂextraction dentaire et certains patients (1,4 %) ont développé une inflammation gingivale après lÂintervention chirurgicale

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sÂapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : https://signalement.social-sante.gouv.fr/.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dÂinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

NÂutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur lÂemballage après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Ce médicament ne nécessite pas de conditions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-lÂégout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien dÂéliminer les médicaments que vous nÂutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lÂenvironnement.

6. CONTENU DE LÂEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé

· Les substances actives sont lÂibuprofène et la caféine :

Chaque comprimé pelliculé contient 400 mg dÂibuprofène et 100 mg de caféine.

· Les autres composants sont :

Noyau du comprimé :

Cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, silice colloïdale anhydre, stéarate de magnésium.

Pelliculage :

Hydroxypropylmethylcellulose, hydroxypropylcellulose, macrogol 6000, talc, dioxyde de titane (E171).

QuÂest-ce que IPRAFEINE 400 mg/100 mg, comprimé pelliculé et contenu de lÂemballage extérieur

IPRAFEINE est un comprimé pelliculé blanc, de forme oblongue, mesurant 17,8 mm x 8,6 mm.

IPRAFEINE se présente en plaquettes thermoformées.

Boîtes de 6, 10, 12, et 15 comprimés pelliculés.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de lÂautorisation de mise sur le marché

OPELLA HEALTHCARE FRANCE SAS

157 AVENUE CHARLES DE GAULLE

92200 NEUILLY-SUR-SEINE

Exploitant de lÂautorisation de mise sur le marché

OPELLA HEALTHCARE FRANCE SAS

157 AVENUE CHARLES DE GAULLE

92200 NEUILLY-SUR-SEINE

Fabricant

DELPHARM REIMS

10 RUE COLONEL CHARBONNEAUX

51100 REIMS

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lÂANSM (France).

VIDAL DE LA FAMILLE

IPRAFEINE

Fiche révisée le : 06/01/2020

Anti-inflammatoire non stéroïdien

ibuprofène, caféine

.Présentations. Composition.Indications.Contre-indications.Attention.Interactions médicamenteuses.Grossesse et allaitement.Mode d'emploi et posologie. Conseils.Effets indésirables.Lexique

PRÉSENTATIONS  (sommaire)

IPRAFEINE : comprimé (blanc) ; boîte de 12.
Non remboursé - Prix libre -

Laboratoire Opella Healthcare France SAS

COMPOSITION  (sommaire)
 p cp 
Ibuprofène 400 mg 
Caféine 100 mg 

INDICATIONS  (sommaire)
Ce médicament associe de l'ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), et de la caféine. L'ibuprofène lutte contre l'inflammation et la douleur, fait baisser la fièvre et fluidifie le sang.
Il est utilisé dans le traitement de courte durée des affections douloureuses.
CONTRE-INDICATIONS  (sommaire)
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
ATTENTION  (sommaire)
Tout traitement prolongé ou surdosage d'AINS expose à des effets indésirables graves.
Certaines situations doivent conduire à ne poursuivre le traitement qu'après un avis médical :
  • brûlures d'estomac importantes ou selles noires et nauséabondes pouvant traduire une irritation ou un saignement du tube digestif ;
  • éruption cutanée sans cause évidente, souvent associée à des cloques ou à des lésions des muqueuses ;
  • crise d'asthme ;
  • fatigue inhabituelle et intense, ou baisse brutale et importante du volume des urines chez une personne souffrant d'insuffisance cardiaque, déshydratée ou traitée par diurétique.
Des précautions sont nécessaires chez la personne âgée ou en cas d'antécédent d'ulcère de l'estomac ou du duodénum ou de risque hémorragique, notamment digestif (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique).
Les AINS ont un effet inhibiteur sur l'ovulation et sont susceptibles de diminuer la fertilité chez la femme. Cet effet est réversible à l'arrêt du traitement.
Certains médecins considèrent que les anti-inflammatoires peuvent diminuer l'efficacité des dispositifs intra-utérins (stérilets) et exposer à un risque de grossesse non désirée. Ce risque est très controversé.
Ce médicament contient de la caféine qui n'est plus considérée comme substance interdite dans les tests antidopage. Néanmoins, elle fait partie du programme de surveillance de l'Agence mondiale antidopage. Elle peut être recherchée dans les urines des sportifs pour déceler un éventuel mésusage.
Conducteur : ce médicament peut être responsable, dans de rares cas, de vertiges ou de troubles de la vue.
INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES  (sommaire)
Ce médicament peut interagir avec d'autres médicaments, notamment :Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien en cas de traitement par un diurétique, un inhibiteur de l'enzyme de conversion, un inhibiteur de l'angiotensine II, un bêtabloquant ou un médicament contenant de la ciclosporine.
GROSSESSE et ALLAITEMENT (sommaire)
Grossesse :
La prise d'AINS pendant la grossesse expose l'enfant à naître à des effets néfastes (malformations cardiaques et pulmonaires, mauvais fonctionnement des reins...) qui peuvent avoir des conséquences graves, voire fatales. Les risques varient en fonction du stade de la grossesse :
  • au cours des 5 premiers mois de la grossesse, ce médicament ne doit pas être utilisé en automédication. Seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas. Une surveillance supplémentaire peut être nécessaire ;
  • au cours des 4 derniers mois, le risque existe même avec une seule prise et même en fin de grossesse. L'usage de ce médicament est donc formellement contre-indiqué pendant cette période.

Allaitement :
L'ibuprofène passe faiblement dans le lait maternel : néanmoins, par mesure de prudence, il est déconseillé pendant l'allaitement.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  (sommaire)
Ce médicament est pris de préférence au milieu des repas afin de limiter les effets digestifs indésirables. Les prises doivent être espacées d'au moins 6 heures.
Les comprimés doivent être avalés tels quels, avec un grand verre d'eau.

Posologie usuelle:

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 comprimé, 1 à 3 fois par jour.
La durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours sans avis médical.
CONSEILS (sommaire)
Ne dépassez pas la posologie ni la durée de traitement préconisées par votre médecin ou votre pharmacien, afin de limiter les effets indésirables.
Ce dosage à 400 mg est destiné à être utilisé lorsque l'ibuprofène à 200 mg est insuffisamment efficace. Il peut néanmoins être utilisé d'emblée dans le traitement des fortes douleurs.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  (sommaire)
Liés à l'ibuprofène :
Nausées, vomissements, gastrite.
Rarement :Très rares : syndrome de Kounis (syndrome coronarien aigu d'origine allergique).
Liés à la caféine : insomnie, tremblement, palpitations.


LEXIQUE  (sommaire)


AINS
Abréviation d'anti-inflammatoire non stéroïdien. Famille de médicaments anti-inflammatoires qui ne sont pas dérivés de la cortisone (stéroïdes), et dont le plus connu est l'aspirine.


allergie
Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.


anémie
Baisse du taux d'hémoglobine dans le sang, qui se traduit le plus souvent par une baisse du nombre des globules rouges. Le fer est indispensable à la synthèse de l'hémoglobine. Une carence en fer lors d'une grossesse, d'un régime végétarien, d'hémorragies abondantes ou répétées (règles) est une cause fréquente d'anémie. D'autres causes, plus rares, sont liées à des carences en vitamines du groupe B.


antécédent
Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.


antiagrégants plaquettaires
Médicament qui empêche les plaquettes de s'agglutiner et donc les caillots de se former. L'antiagrégant plaquettaire le plus ancien est l'aspirine prise à petite dose.
Les antiagrégants ne doivent pas être confondus avec les anticoagulants dont le mécanisme d'action est différent.


anticoagulants
Médicament qui empêche le sang de coaguler et qui prévient donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.
Les anticoagulants sont utilisés pour traiter ou prévenir les phlébites, les embolies pulmonaires, certains infarctus. Ils permettent aussi d'empêcher la formation de caillots dans le cœur lors de troubles du rythme comme la fibrillation auriculaire ou en cas de valve cardiaque artificielle.
Il existe deux grand types d'anticoagulants :
  • les anticoagulants oraux, qui bloquent l'action de la vitamine K (antivitamine K, ou AVK) et dont l'efficacité est contrôlée par un dosage sanguin : l'INR (anciennement TP) ;
  • les anticoagulants injectables, dérivés de l'héparine, dont l'efficacité peut être contrôlée par le dosage sanguin de l'activité anti-Xa, le Temps de Howell (TH) ou le Temps de Cephalin Kaolin (TCK) suivant les produits utilisés. Un dosage régulier des plaquettes sanguines est nécessaire pendant toute la durée d'utilisation d'un dérivé de l'héparine.


anti-inflammatoire
Médicament qui lutte contre l'inflammation. Il peut être soit dérivé de la cortisone (anti-inflammatoire stéroïdien), soit non dérivé de la cortisone (anti-inflammatoire non stéroïdien ou AINS).


asthme
Maladie caractérisée par une difficulté à respirer, se traduisant souvent par des sifflements. L'asthme, permanent ou survenant par crise, est dû à un rétrécissement et à une inflammation des bronches.


bêtabloquant
Famille de médicaments utilisés essentiellement en cardiologie. Ils bloquent l'action de l'adrénaline (et d'autres hormones apparentées) sur le cœur, les vaisseaux et les bronches.


caféine
Substance stimulante présente dans certaines boissons et certains médicaments.
Une tasse de café en contient environ 100 mg ; une tasse de thé, environ 50 mg ; une boisson à base de cola, 20 à 30 mg. La durée d'action de la caféine est variable selon les personnes ; elle est plus courte chez les fumeurs et plus longue chez les femmes prenant la pilule ou chez les femmes enceintes.


Crohn
maladie deInflammation de l'intestin, qui peut causer des ulcères et des rétrécissements. Elle devient souvent chronique et peut s'accompagner de diarrhées tenaces et de dénutrition.


diurétique
Médicament permettant une élimination accrue d'eau par les reins. Le plus souvent, cette perte d'eau fait suite à la perte de sels provoquée par le médicament (salidiurétique).
Les diurétiques sont surtout utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle, alors que leur mécanisme d'action dans cette maladie est mal connu. Ils sont également prescrits dans l'insuffisance cardiaque aiguë ou chronique, les œdèmes et d'autres affections plus rares.
Ces médicaments provoquent une perte de sodium et de potassium (sauf pour certains d'entre eux appelés « épargneurs de potassium »). Leur prise prolongée nécessite donc un contrôle régulier du potassium sanguin, pour éviter les troubles cardiaques qui pourraient résulter d'une hypokaliémie (manque de potassium dans le sang). Le manque de sodium est une autre conséquence possible, mais plus rare aux posologies habituelles, de l'usage prolongé des diurétiques ; il se détecte également par une prise de sang.


duodénum
Partie de l'intestin dans laquelle pénètrent les aliments issus de l'estomac.


éruption cutanée
Apparition de boutons ou de plaques sur la peau. Ces lésions peuvent être dues à un aliment, à un médicament, et traduire une allergie ou un effet toxique. De nombreux virus peuvent également provoquer des éruptions de boutons : celles de la rubéole, de la roséole et de la rougeole sont les plus connues.


gastrite
Inflammation de l'estomac favorisée par le stress, le tabac, l'alcool et certains médicaments tels que l'aspirine ou les anti-inflammatoires.


hémorragie
Perte de sang à partir d'une artère ou d'une veine. Une hémorragie peut être externe, mais également interne et passer inaperçue.


inflammation
Réaction naturelle de l'organisme contre un élément reconnu comme étranger. Elle se manifeste localement par une rougeur, une chaleur, une douleur ou un gonflement.


inhibiteur de l'angiotensine II
Ces médicaments sont parfois appelés sartans, car les noms des molécules appartenant à cette famille se terminent par sartan (losartan, candésartan, etc.).
Cette famille de médicaments bloque l'action de l'angiotensine II, substance qui augmente la tension artérielle et fatigue le cœur.
Les inhibiteurs de l'angiotensine II sont utilisés pour traiter l'hypertension artérielle.


inhibiteur de l'enzyme de conversion
Cette famille de médicaments bloque l'action d'une enzyme, qui convertit l'angiotensine I (substance naturelle inactive) en angiotensine II. Cette dernière substance augmente la tension artérielle et fatigue le cœur.
Les IEC sont utilisés pour traiter l'hypertension artérielle, l'insuffisance cardiaque ou les suites d'infarctus du myocarde.


insuffisance cardiaque
Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.


insuffisance hépatique
Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).


insuffisance rénale
Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.


lupus érythémateux
Maladie de peau provoquant une rougeur de la partie centrale du visage. Il en existe deux formes principales : lupus discoïde (uniquement cutané) et lupus disséminé (associé à des lésions des organes profonds).


numération formule sanguine
La numération mesure le nombre de globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) et de plaquettes dans le sang. La formule sanguine précise le pourcentage des différents globules blancs : neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes.
Abréviation : NFS.


œdème
Accumulation d'eau ou de lymphe provoquant un gonflement localisé.


palpitations
Perception anormale de battements cardiaques irréguliers.


posologie
Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.


réaction allergique
Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.


rectocolite hémorragique
Maladie inflammatoire du rectum et du côlon, qui évolue par poussées. Chaque poussée s'accompagne de fièvre, de selles glaireuses et sanglantes.


surdosage
La prise en quantité excessive d'un médicament expose à une augmentation de l'intensité des effets indésirables, voire à l'apparition d'effets indésirables particuliers.
Ce surdosage peut résulter d'une intoxication accidentelle, ou volontaire dans un but de suicide : il convient alors de consulter le centre antipoison de votre région (liste en annexe de l'ouvrage). Mais le plus souvent, le surdosage est la conséquence d'une erreur dans la compréhension de l'ordonnance, ou de la recherche d'une augmentation de l'efficacité par un dépassement de la posologie préconisée. Enfin, une automédication intempestive peut conduire à l'absorption en quantité excessive d'une même substance contenue dans des médicaments différents. Certains médicaments exposent plus particulièrement à ce risque, car ils sont considérés (à tort) comme anodins : vitamines A et D, aspirine, etc. L'arrêt ou la diminution des prises médicamenteuses permettent de faire disparaître les troubles liés à un surdosage.


syndrome coronarien aigu
Occlusion partielle d'une artère coronaire irriguant le cœur, qui se traduit par une douleur oppressante dans la poitrine, accompagnée ou non de douleurs au cou, aux mâchoires et/ou aux épaules. Le syndrome coronarien aigu nécessite, au même titre que l'infarctus du myocarde, une prise en charge médicale urgente.
Synonyme : angor instable.


transaminases
Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.


ulcère
Lésion en creux de la peau, des muqueuses ou de la cornée.
  • Ulcère de jambe : plaie chronique due à une mauvaise circulation du sang.
  • Ulcère gastroduodénal : plaie localisée de la muqueuse de l'estomac ou du duodénum, due à un excès d'acidité et très souvent à la présence d'une bactérie (Helicobacter pylori). L'ulcère est favorisé par le stress, l'alcool, le tabagisme et la prise de certains médicaments (aspirine, AINS, etc.).


vertiges
Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).

produit contient :

Nos docteurs en pharmacie vous conseillent

DOLIPRANE 1 000MG GELULES 8    Doliprane 1000 mg 8 gélules Sanofi
2,49 €
Ajouter au panier
En stock
Dafalgan Tabs 1G Paracétamol 8 Comprimés Dafalgan Tabs 1G Paracétamol 8 Comprimés
1,99 €
Ajouter au panier
En stock
IBUPROFENE 200 MG Biogaran 20 COMPRIMÉS Ibuprofène 200 mg Biogaran
2,49 €
Ajouter au panier
En stock
ACTRON aspirine paracetamol cafeine 20/30cp ACTRON aspirine paracetamol cafeine 20/30cp
8,99 €
Ajouter au panier
En stock
Nurofen Douleurs et Fièvre 400 mg 12 comprimés Nurofen Douleurs et Fièvre 400 mg 12 comprimés
4,99 €
Ajouter au panier
En stock
Actipoche Coussin Thermique Yeux & Tempes 8 x 24 cm Actipoche Coussin Thermique Yeux & Tempes 8 x 24 cm
9,16 €
En stock
CEDRON 4CH 5CH 7CH 9CH 15CH Granules Tube BOIRON CEDRON Boiron Granules homéopathiques
2,99 €
Ajouter au panier
En stock - préparation sous 1 à 2 jours ouvrés
RECHERCHES ANNEXES AVEC ANTI INFLAMMATOIRE

Les conseils de nos naturopathes

La journée mondiale contre l'endométriose La journée mondiale contre l'endométriose

Le 28 mars 2024 marque la Journée mondiale contre l'endométriose, une maladie mal comprise et souvent taboue. Des millions de femmes et d'hommes à travers le monde se rassemblent pour sensibiliser le public à cette maladie, qui touche 10 à 20% des femmes en âge de procréer. L'objectif de cette journée est de mobiliser les gouvernements, les médecins et les spécialistes…

Lire l'article sur le blog
L'homéopathie dans les céphalées et les migraines L'homéopathie dans les céphalées et les migraines

La thérapeutique des céphalées et des migraines sont deux entités cliniques distinctes. Toutefois, la sémiologie globale homéopathique détermine souvent les mêmes médicaments pour ces deux affections. Souvent bénigne, la céphalée est un mal de tête qui peut survenir pour une multitude de raisons. Si les traitements classiques se limitent en général aux analgésiques, l'homéopathie permet quant à elle de soulager…

Lire l'article sur le blog
Huile essentielle de Lavande aspic, l'antitoxique par excellence Huile essentielle de Lavande aspic, l'antitoxique par excellence

La lavande aspic, de son nom botanique Lavandula latifolia spica, appartient à la famille des Lamiaceae. On obtient son huile essentielle par distillation de ses fleurs (sommités fleuries). Description botanique Sous-arbrisseau de plus grande taille que la lavande fine parce qu’elle peut atteindre 75 cm de hauteur, la lavande aspic se compose de rameaux droits et nombreux, le plus souvent ramifiés,…

Lire l'article sur le blog
Conseils santé au naturel