0
NAUSICALM SIROP FLACON DE 150ML
Farmaci da banco

NAUSICALM SIROP FLACON DE 150ML

4,90 € IVA esclusa 5,39 € IVA INCLUSA
In magazzino
Riferimento : 3400932760565
Per aggiungere questo prodotto a un elenco è necessario aver effettuato il login. Accesso clienti

Nausicalm bottiglia ml sciroppo 150 venduti nelle nostre farmacie bio è usato per prevenire e curare cinetosi in adulti e bambini oltre 2 anni nel trattamento della nausea e vomito passeggeri (non più di 2 giorni) senza febbre negli adulti e nei bambini dai 6 anni.

BOTTIGLIA DA 150 ML DI SCIROPPO DI NAUSICALM

Per avvertenze, precauzioni d'uso e controindicazioni, consultare le istruzioni per l'uso.

Descrizione del flacone da 150 ml di sciroppo di Nausicalm

Questo farmaco è un antiemetico appartenente alla famiglia degli antistaminici di tipo H1 . Lo sciroppo Nausicalm da 150 ml ha effetti sedativi e atropini che spiegano alcune controindicazioni e precauzioni d'uso.
È usato per prevenire e curare la cinetosi e nel trattamento a breve termine di nausea e vomito senza febbre.

Nausea e vomito sono due diverse manifestazioni che possono verificarsi in isolamento ma sono spesso associate. Sono spesso passeggeri. Possono essere alleviati attraverso il riposo e semplici misure dietetiche. Se ciò non bastasse, i farmaci antiemetici disponibili senza prescrizione medica in farmacia possono essere presi per un giorno o due a condizione che non siano controindicati per voi. Consultare il proprio farmacista.

Utilizzando i consigli del flacone da 150 ml di Nausicalm Syrup

Nella prevenzione della cinetosi, questo farmaco dovrebbe essere mezz'ora prima della partenza.
Dosaggio abituale :
In caso di malattia da viaggio :

  • Adulti: 1-2 cucchiai di sciroppo prima della partenza, eventualmente da rinnovare durante il viaggio.
  • Bambino da 6 a 15 anni: 1-2 cucchiaini di sciroppo, prima della partenza. La presa può eventualmente essere rinnovata. Non superare i 10 cucchiaini di sciroppo ogni 24 ore.
  • Bambino da 2 a 6 anni: ½ a 1 cucchiaino di sciroppo, prima della partenza. La presa può eventualmente essere rinnovata. Non superare 5 cucchiaini ogni 24 ore.

In caso di nausea e vomito :

  • Adulti: 1-2 cucchiai di sciroppo, ogni 6-8 ore. Non superare gli 8 cucchiai di sciroppo al giorno.
  • Bambino dai 6 ai 15 anni: 1-2 cucchiaini di sciroppo, ogni 6-8 ore. Non superare i 10 cucchiaini di sciroppo al giorno.

La durata del trattamento non deve superare i 2 giorni senza consultare un medico.

Composizione di Nausicalm Sciroppo Flacone da 150 ml

Il principio attivo è: dimenidrinato (0,472 g per 150 ml di sciroppo).
Gli altri componenti sono: saccarosio, aroma di caramello, metil e propil paraidrossibenzoato e acqua purificata.

Precauzioni per l'uso

Non assumere il flacone da 150 ml di Nausicalm Syrup:

  • Se è allergico (ipersensibile) al principio attivo (dimenidrinato) o ad uno qualsiasi degli eccipienti di NAUSICALM.
  • Se è allergico ai medicinali della stessa famiglia di NAUSICALM (antistaminici) usati per trattare le allergie.
  • Se hai il glaucoma (causato da una maggiore pressione all'interno dell'occhio).
  • Se hai difficoltà a urinare.

Non somministrare mai Nausicalm sciroppo da 150 ml a un bambino:

  • meno di 2 anni per prevenire e curare la cinetosi,
  • sotto i 6 anni di età per trattare la nausea e il vomito transitori.

La nausea e il vomito che si verificano nei bambini di età inferiore ai 6 anni possono avere origini diverse. In questo caso, dovresti portare tuo figlio a consultare un medico.

Faccia particolare attenzione con il flacone da 150 ml di sciroppo di Nausicalm

  • Questo medicinale contiene 3,6 g di saccarosio per cucchiaino e 10,8 g di saccarosio per cucchiaio. Questo dovrebbe essere preso in considerazione se si segue una dieta povera di zuccheri o se si ha il diabete.
  • L'uso di questo farmaco non è raccomandato nei pazienti con intolleranza al saccarosio (rara malattia ereditaria).
  • Per precauzione, non usare questo farmaco se si ha l'asma bronchiale.
  • Questo farmaco deve essere usato con cautela nelle donne in gravidanza e nei bambini di età inferiore ai 12 anni.

Prima di assumere questo farmaco, informi il medico :
Se ha una malattia epatica o renale a lungo termine. Il medico dovrà adattare la dose alle sue condizioni.
Negli anziani con disturbi alla prostata e con predisposizione a costipazione, vertigini o sonnolenza.

Assunzione o utilizzo di altri farmaci :
Questo farmaco contiene un antistaminico, dimenidrinato. Altre droghe lo contengono. Non combinarli in modo da non superare la dose massima raccomandata.

Deve anche evitare di assumere NAUSICALM contemporaneamente a un medicinale contenente alcol.

Se sta assumendo o ha recentemente assunto qualsiasi altro medicinale, compresi quelli senza prescrizione medica, informi il medico o il farmacista.

Lo sciroppo Nausicalm 150 ml non è raccomandato per le donne in gravidanza e in caso di allattamento.
Guida di veicoli e utilizzo di macchinari :
Questo farmaco può farti addormentare e ridurre la vigilanza. Non si deve guidare o usare una macchina se si verifica uno di questi effetti.

Presentazione del flacone da 150 ml di Nausicalm Syrup

Flacone da 150 ml.

Attenzione, il farmaco non è un prodotto come gli altri. Leggere attentamente il foglio illustrativo prima di ordinare. Tenere i medicinali fuori dalla portata dei bambini. Se i sintomi persistono, consultare il medico o il farmacista. Fai attenzione alle incompatibilità con i tuoi prodotti attuali.

Farmacovigilanza Segnalare qualsiasi reazione avversa associata all'uso di un farmaco.

Scarica l'opuscolo in PDF

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 01/07/2021

Dénomination du médicament

NAUSICALM, sirop

Dimenhydrinate

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

Vous devez toujours prendre ce médicament en suivant scrupuleusement les informations fournies dans cette notice ou par votre médecin ou votre pharmacien.

· Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

· Adressez-vous à votre pharmacien pour tout conseil ou information.

· Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sÂapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

· Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 2 jours.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que NAUSICALM, sirop et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre NAUSICALM, sirop ?

3. Comment prendre NAUSICALM, sirop ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver NAUSICALM, sirop ?

6. Contenu de lÂemballage et autres informations.

1. QUÂEST-CE QUE NAUSICALM, sirop ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique - ANTINAUPATHIQUE (N: Système nerveux central).

Ce médicament est indiqué pour:

· prévenir et traiter le mal des transports, chez l'adulte et l'enfant dès 2 ans,

· traiter les nausées et les vomissements passagers (pas plus de 2 jours) et non accompagnés de fièvre, chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans seulement.

Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 2 jours.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE NAUSICALM, sirop ?

Si votre médecin vous a informé(e) d'une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Ce médicament NE DOIT PAS ETRE UTILISE dans les cas suivants:

· certaines formes de glaucome (augmentation de la pression dans l'Âil),

· difficulté pour uriner d'origine prostatique ou autre,

· allergie connue aux antihistaminiques (produits destinés à traiter certaines allergies),

· enfants de moins de 2 ans dans la prévention et le traitement du mal des transports,

· enfants de moins de 6 ans dans le traitement des nausées et des vomissements passagers. Les nausées et les vomissements survenant chez des enfants de moins de 6 ans peuvent avoir des origines diverses et doivent donc conduire à la consultation médicale.

Ce médicament NE DOIT GENERALEMENT PAS ETRE UTILISE, sauf avis contraire de votre médecin, en cas d'allaitement.

EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Avertissements et précautions

Faites attention avec NAUSICALM, sirop:

Mises en garde spéciales

Attention! Ce médicament contient de l'alcool: soit 3,15 g par flacon de 150 ml.

Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au saccharose (maladie héréditaire rare).

Ce médicament contient du parahydroxybenzoate de méthyle (E218) et du parahydroxybenzoate de propyle (E216) et peut provoquer des réactions allergiques.

EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Précautions d'emploi

· Ce médicament contient 3,6 g de saccharose par dose de 5 ml et 10,8 g de saccharose par cuillerée à soupe dont il faut tenir compte dans la ration journalière en cas de régime pauvre en sucres ou de diabète.

· Ce médicament contient 105 mg dÂéthanol (alcool) par dose de 5 ml. LÂutilisation de ce médicament est dangereuse chez les sujets alcooliques et doit être prise en compte chez les femmes enceintes ou allaitant, les enfants et les groupes à haut risque tels que les insuffisants hépatiques ou les épileptiques.

· Par prudence, ne pas utiliser ce médicament en cas d'asthme bronchique.

· En cas de maladie au long cours du foie ou des reins, CONSULTER VOTRE MEDECIN afin qu'il puisse adapter la posologie.

· La prise de ce médicament nécessite un AVIS MEDICAL chez les personnes âgées:

o prédisposées aux constipations, aux vertiges ou à la somnolence,

o présentant des troubles de la prostate.

PREVENEZ VOTRE MEDECIN avant de prendre cet antihistaminique.

La survenue de signes ou symptômes évoquant un usage abusif ou une pharmacodépendance du dimenhydrinate doit faire lÂobjet dÂune surveillance attentive.

EN CAS DE DOUTE, NE PAS HESITER A DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Autres médicaments et NAUSICALM, sirop

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Ce médicament contient un antihistaminique, le dimenhydrinate.

D'autres médicaments en contiennent. Ne les associez pas afin de ne pas dépasser la dose maximale recommandée (voir Posologie).

NAUSICALM, sirop avec des aliments, boissons et de lÂalcool

Ce médicament peut entraîner une somnolence majorée par l'alcool: s'abstenir de boissons alcoolisées ou de médicaments contenant de l'alcool pendant la durée du traitement.

Grossesse et allaitement

Ne prenez pas ce médicament sans avoir demandé l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Grossesse

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse que sur les conseils de votre médecin. Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, consultez votre médecin car lui seul peut juger de la nécessité de le poursuivre.

En fin de grossesse, ce médicament peut entraîner des effets néfastes chez le nouveau-né. Par conséquent, il convient de toujours demander l'avis de votre médecin avant de l'utiliser et de ne dépasser en aucun cas la posologie préconisée.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Allaitement

Ce médicament passant dans le lait maternel, sa prise est déconseillée en cas d'allaitement.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

La somnolence et la baisse de vigilance attachées à l'usage de ce médicament peuvent être importantes et rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machine.

Ce phénomène est accentué par la prise de boissons alcoolisées ou de médicaments contenant de l'alcool, qui sont donc à éviter.

NAUSICALM, sirop contient un sucre (le saccharose), du parahydroxybenzoate de méthyle (E218), du parahydroxybenzoate de propyle (E216) et de l'éthanol contenu dans l'arôme caramel.

3. COMMENT PRENDRE NAUSICALM, sirop ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

· Mal des transports

o Enfant de 2 à 6 ans: 1 dose de 2,5 ml à 1 dose de 5 ml.

Posologie maximale: 75 mg/24 h, soit 5 doses de 5 ml par 24 heures.

o Enfant de plus de 6 ans jusqu'à 15 ans: 1 à 2 doses de 5 ml.
Posologie maximale: 150 mg/24 h, soit 10 doses de 5 ml par 24 heures.

o Adulte (à partir de 15 ans): 1 à 2 cuillères à soupe.

Prendre ou administrer ce médicament une demi-heure avant le départ. Sa prise peut éventuellement être renouvelée au cours du voyage.

· Dans le traitement symptomatique des nausées et des vomissements non accompagnés de fièvre chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans

o Enfant de 6 à 15 ans: 1 à 2 doses de 5 ml toutes les 6 à 8 heures.
Posologie maximale: 150 mg/24 h, soit 10 doses de 5 ml par 24 heures.

o Adulte (à partir de 15 ans): 1 à 2 cuillères à soupe toutes les 6 à 8 heures.
Posologie maximale: 400 mg/24 h, soit 8 cuillères à soupe par 24 heures.

Mode d'administration

Voie orale.

Pour ouvrir le flacon, il faut tourner le bouchon de sécurité-enfant en appuyant. Le flacon doit être refermé après chaque utilisation.

Chez l'enfant, l'administration de ce médicament se fait au moyen de la pipette doseuse pour administration orale fournie dans la boîte. Elle permet de délivrer une dose de 5 ml ou de 2,5 ml. Chez l'adulte, utiliser une cuillère à soupe (15 ml).

MODE D'EMPLOI DE LA PIPETTE DOSEUSE POUR ADMINISTRATION ORALE :

La dose à administrer pour 1 prise est obtenue en aspirant le sirop en tirant le piston de la pipette doseuse pour administration orale jusqu'à la graduation correspondant au volume à administrer (dose de 2,5 ml ou 5 ml).

L'usage de la pipette doseuse pour administration orale est strictement réservé à l'administration de la spécialité Nausicalm, sirop.

La pipette doseuse pour administration orale doit être démontée, rincée à l'eau et séchée après utilisation. Après séchage, la pipette doseuse pour administration orale doit être rangée dans l'emballage avec le flacon et la notice.

Fréquence d'administration

Si vous prenez ou si vous donnez NAUSICALM sirop pour prévenir le mal des transports, prenez-le ou administrez-le une demi-heure avant le départ. Au cours du voyage, sa prise peut éventuellement être renouvelée, sans dépasser les doses maximales recommandées.

Durée de traitement

Si vous prenez ou si vous administrez NAUSICALM sirop pour traiter les nausées et les vomissements sans fièvre (UNIQUEMENT chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans), ne pas dépasser 2 jours de traitement. Si les troubles persistent au delà de 2 jours, un avis médical est nécessaire.

Si vous avez pris plus de NAUSICALM, sirop que vous nÂauriez dû

En cas d'absorption massive, de malaises ou de troubles de la conscience, ARRETEZ LE TRAITEMENT ET CONSULTEZ IMMEDIATEMENT UN MEDECIN.

Si vous oubliez de prendre NAUSICALM, sirop

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre NAUSICALM, sirop

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

· Certains effets indésirables nécessitent d'ARRETER IMMEDIATEMENT LE TRAITEMENT ET D'AVERTIR UN MEDECIN

o Réactions allergiques:

§ de type éruption cutanée (érythèmes, eczéma, purpura, urticaire);

§ Âdème de Quincke (urticaire avec brusque gonflement du visage et du cou pouvant entraîner une gêne respiratoire);

§ choc anaphylactique.

o Baisse importante des globules blancs dans le sang pouvant se manifester par l'apparition ou la recrudescence d'une fièvre accompagnée ou non de signes d'infections.

o Diminution anormale des plaquettes dans le sang pouvant se traduire par des saignements de nez ou des gencives.

· D'autres effets indésirables peuvent survenir, tels que:

o Somnolence, baisse de la vigilance.

o Troubles de la mémoire ou de la concentration, vertiges (plus fréquents chez le sujet âgé), troubles de l'équilibre.

o Incoordination motrice, tremblements.

o Confusion, hallucinations.

o Sécheresse de la bouche, troubles visuels, rétention d'urine, constipation, palpitations, baisse de pression artérielle.

· Plus rarement, des signes d'excitation (agitation, nervosité, insomnie) peuvent survenir.

· Très rares cas de mouvements anormaux de la tête et du cou chez l'enfant.

· Des cas dÂabus et de pharmacodépendance avec le dimenhydrinate ont été rapportés.

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si certains effets indésirables deviennent graves, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci sÂapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dÂinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER NAUSICALM, sirop ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

NÂutilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le flacon et la boîte après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Après première ouverture du flacon: le sirop se conserve 30 jours.

A conserver dans l'emballage extérieur d'origine, à l'abri de la lumière.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-lÂégout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien dÂéliminer les médicaments que vous nÂutilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger lÂenvironnement.

6. CONTENU DE LÂEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient NAUSICALM, sirop

· La substance active est :

Dimenhydrinate............................................................................................................. 0,472 g

Pour 150 ml.

· Les autres composants sont : le saccharose, l'arôme caramel contenant notamment de l'éthanol, le parahydroxybenzoate de méthyle (E218), le parahydroxybenzoate de propyle (E216) et l'eau purifiée.

QuÂest-ce que NAUSICALM, sirop et contenu de lÂemballage extérieur

Ce médicament se présente sous forme de sirop. Flacon de 150 ml muni d'un bouchon de sécurité-enfant avec pipette doseuse pour administration orale de 5 ml.

Titulaire de lÂautorisation de mise sur le marché

LES LABORATOIRES BROTHIER

41, RUE DE NEUILLY

92000 NANTERRE

Exploitant de lÂautorisation de mise sur le marché

LES LABORATOIRES BROTHIER

41, RUE DE NEUILLY

92000 NANTERRE

Fabricant

H2 PHARMA

21, RUE JACQUES TATI

ZAC LA CROIX BONNET

78390 BOIS DÂARCY

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lÂANSM (France).

CONSEILS D'EDUCATION SANITAIRE

QUE FAIRE EN CAS DE NAUSEES ET VOMISSEMENTS?

Les nausées et les vomissements sont des symptômes courants. Ils peuvent survenir en réaction à des mauvaises odeurs, en réaction à un aliment mal accepté, ou dans le cadre du mal des transports.

En cas de vomissements, il faut penser à boire, beaucoup, souvent, des boissons salées ou sucrées pour compenser la perte de liquide due aux vomissements.

Cependant:

· Si d'autres troubles apparaissent (douleur et/ou fièvre), ou s'ils se répètent.

· Si les vomissements sont accompagnés de bile ou de sang.

· Si les nausées et vomissements persistent plus de 2 jours malgré le traitement.

· Si les nausées et vomissements s'aggravent.

CONSULTEZ IMMEDIATEMENT VOTRE MEDECIN car il peut s'agir de pathologies graves.

VIDAL DE LA FAMILLE

NAUSICALM

Fiche révisée le : 10/07/2017

Antiémétique

diménhydrinate

.Présentations. Composition.Indications.Contre-indications.Attention.Interactions médicamenteuses.Grossesse et allaitement.Mode d'emploi et posologie. Conseils.Effets indésirables.Lexique

PRÉSENTATIONS  (sommaire)

NAUSICALM : gélule (transparente) ; boîte de 14.
Non remboursé - Prix libre -

NAUSICALM : sirop (arôme caramel) ; flacon de 150 ml.
Non remboursé - Prix libre -

NAUSICALM Enfant : sirop (arôme caramel) ; boîte de 15 sachets de 5 ml.
Non remboursé - Prix libre -

Laboratoire Brothier

COMPOSITION  (sommaire)
 p gél p c à c p sachet 
Diménhydrinate 50 mg 15,7 mg 15,7 mg 
Saccharose 3,6 g 3,6 g 
Alcool  

INDICATIONS  (sommaire)
Ce médicament est un antiémétique qui appartient à la famille des antihistaminiques de type H1. Il a des effets sédatifs et atropiniques qui expliquent certaines contre-indications et précautions d'emploi.
Il est utilisé :
  • pour prévenir et traiter le mal des transports,
  • dans le traitement de courte durée des nausées et vomissements sans fièvre.
CONTRE-INDICATIONS  (sommaire)
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • risque de glaucome à angle fermé,
  • risque de rétention des urines (adénome de la prostate),
  • enfant de moins de 2 ans (sirop en flacon lorsqu'il est utilisé dans le mal des transports),
  • enfant de moins de 6 ans (sachet ; sirop en flacon lorsqu'il est utilisé dans le traitement des nausées et vomissements sans fièvre),
  • enfant de moins de 15 ans (gélule).
ATTENTION  (sommaire)
Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale graves et chez la personne âgée, notamment en cas de constipation chronique, de tendance aux vertiges ou aux baisses de tension.
Le sirop contient du sucre (saccharose) en quantité notable.
Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.
Ce médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont fortement déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.
INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES  (sommaire)
Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un autre médicament ayant des effets atropiniques ou sédatifs (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques...).
GROSSESSE et ALLAITEMENT (sommaire)
Grossesse :
L'utilisation ponctuelle de ce médicament pendant la grossesse est possible, à condition de respecter la posologie recommandée. Néanmoins, son utilisation dans les jours qui ont précédé l'accouchement doit être signalée au médecin ; en effet, une surveillance particulière du nouveau-né peut être nécessaire.

Allaitement :
Ce médicament passe dans le lait maternel ; ne l'utilisez pas ou ne le réutilisez pas sans avis médical.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  (sommaire)
Dans la prévention du mal des transports, ce médicament doit être une demi-heure avant le départ.

Posologie usuelle:

Mal des tranports :
  • Adulte : 1 à 2 gélules ou 1 à 2 cuillères à soupe de sirop avant le départ, à renouveler éventuellement au cours du voyage.
  • Enfant de 6 à 15 ans : 1 à 2 cuillères à café de sirop ou 1 à 2 sachets, avant le départ. La prise peut éventuellement être renouvelée. Ne pas dépasser 10 cuillères à café de sirop ou 10 sachets par 24 heures.
  • Enfant de 2 à 6 ans : ½ à 1 cuillère à café de sirop, avant le départ. La prise peut éventuellement être renouvelée. Ne pas dépasser 5 cuillères à café par 24 heures.
Nausées et vomissements sans fièvre :
  • Adulte : 1 à 2 gélules ou 1 à 2 cuillères à soupe de sirop, toutes les 6 à 8 heures. Ne pas 8 gélules ou cuillères à soupe de sirop par jour.
  • Enfant de 6 à 15 ans : 1 à 2 cuillères à café de sirop ou 1 à 2 sachets, toutes les 6 à 8 heures. Ne pas dépasser 10 cuillères à café de sirop ou 10 sachets par jour.
La durée du traitement ne doit pas dépasser 2 jours sans avis médical.
CONSEILS (sommaire)
Il existe des mesures simples et souvent efficaces pour prévenir le mal des transports :
  • bien dormir la veille du voyage ;
  • manger légèrement mais régulièrement pendant le trajet ;
  • éviter le café, les boissons alcoolisées ou gazeuses ;
  • privilégier certaines places : à l'avant en car, au niveau des ailes en avion, sur le pont au centre en bateau.
Le flacon de sirop ne doit pas être conservé plus de 1 mois après ouverture.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  (sommaire)
Somnolence.
Effets atropiniques : sécheresse de la bouche, troubles de l'accommodation, blocage des urines, constipation, palpitations.
Hypotension orthostatique, vertiges, tremblements, agitation.
Réaction allergique.
Anomalie de la numération formule sanguine.
Des cas d'abus, d'usage détourné et de dépendance ont été observés notamment chez des adolescents.


LEXIQUE  (sommaire)


accommodation
« Mise au point » de l'œil, permettant la vision nette de près. La presbytie est le trouble de l'accommodation le plus courant ; certains médicaments tels que l'atropine peuvent provoquer des troubles de l'accommodation passagers.


adénome de la prostate
Augmentation du volume de la prostate, glande située sous la vessie de l'homme. Cette augmentation de volume est bénigne, n'a aucun rapport avec un cancer, mais peut gêner le passage des urines dans le canal (urètre) qui traverse la glande.
Les symptômes qui font évoquer la présence d'un adénome de la prostate sont :
  • une difficulté à uriner (lenteur, faiblesse du jet) ;
  • le besoin de se lever plusieurs fois la nuit pour uriner ;
  • des envies d'uriner impérieuses et difficiles à contrôler.
Certains médicaments, les atropiniques notamment, peuvent avoir pour effet indésirable d'aggraver la gêne et peuvent conduire à un blocage total de l'évacuation de la vessie. Ils sont donc contre-indiqués ou doivent être utilisés prudemment chez les hommes présentant les symptômes décrits ci-dessus.


alcool
Nom général désignant une famille de substances qui ont la propriété de pouvoir être mélangées à l'eau et aux corps gras. L'alcool le plus courant est l'alcool éthylique (éthanol), mais il existe de nombreux autres alcools : méthanol, butanol, etc. Le degré d'une solution alcoolique correspond au volume d'alcool pur présent dans 100 ml de solution, en sachant que 1 verre ballon de vin ou 1 demi de bière (25 cl) contiennent environ 8 g d'alcool.
Lorsque l'alcool est utilisé comme antiseptique, un dénaturant d'odeur désagréable lui est souvent ajouté pour éviter qu'il soit bu. Contrairement à une croyance répandue, l'alcool à 70o (ou même à 60o) est un meilleur antiseptique que l'alcool à 90o.


antidépresseurs
Médicament qui agit contre la dépression. Certains antidépresseurs sont également utilisés pour combattre les troubles obsessionnels compulsifs, l'anxiété généralisée, certaines douleurs rebelles, l'énurésie, etc.
En fonction de leur mode d'action et de leurs effets indésirables, les antidépresseurs sont divisés en différentes familles : les antidépresseurs imipraminiques, les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, les IMAO (sélectifs ou non sélectifs). Enfin, d'autres antidépresseurs n'appartiennent à aucune de ces familles, car ils possèdent des propriétés originales.
Le mode d'action des antidépresseurs comporte deux aspects principaux : le soulagement de la souffrance morale et la lutte contre l'inhibition qui enlève toute volonté d'action au déprimé. Il arrive qu'un décalage survienne entre ces deux effets : la souffrance morale peut persister, alors que la capacité d'action réapparaît. Pendant cette courte période, le risque suicidaire présent chez certains déprimés peut être accru. Le médecin en tient compte dans sa prescription (association éventuelle à un tranquillisant) et celle-ci doit être impérativement respectée.


antiémétique
Médicament qui lutte contre les vomissements.


antihistaminiques
Médicament qui s'oppose aux différents effets de l'histamine. Deux types principaux existent : les antihistaminiques de type H1 (antiallergiques) et les antihistaminiques de type H2 (antiulcéreux gastriques). Certains antihistaminiques de type H1 sont sédatifs, d'autres n'altèrent pas la vigilance.


atropiniques
Médicament dont les effets sont proches de ceux de l'atropine. Les atropiniques luttent contre les spasmes et la diarrhée. Les effets indésirables des atropiniques sont les suivants : épaississement des sécrétions bronchiques, sécheresse de la bouche et des muqueuses, constipation, risque de blocage des urines et de crise de glaucome aigu chez les personnes prédisposées, troubles de l'accommodation, sensibilité anormale à la lumière par dilatation de la pupille. La prise de plusieurs médicaments atropiniques augmente le risque d'effets indésirables. En cas de surdosage ou d'ingestion accidentelle, peuvent apparaître également les signes suivants : peau rouge et chaude, fièvre, accélération de la respiration, baisse ou, au contraire, élévation de la tension artérielle, agitation, hallucinations, mauvaise coordination des mouvements. Prévenez d'urgence votre médecin ou, à défaut, appelez le 15, le 112 ou un service médical d'urgence.
Outre l'atropine et ses dérivés, d'autres médicaments présentent des effets atropiniques : les antidépresseurs imipraminiques, certains antihistaminiques, antispasmodiques, antiparkinsoniens et neuroleptiques.


dépendance
Besoin psychique ou physique entraîné par la prise de certaines substances naturelles ou médicamenteuses. Cet état peut s'accompagner, à l'arrêt des prises, de symptômes variés, regroupés sous le terme de syndrome de sevrage.


glaucome
Maladie caractérisée par l'augmentation de la pression des liquides contenus dans l'œil (hypertension intraoculaire).
Ce terme général recouvre deux affections totalement différentes :
  • Le glaucome à angle ouvert ou glaucome chronique est le plus fréquent ; il est généralement sans symptômes, dépisté par la mesure de la tension intraoculaire chez l'ophtalmologiste. Il ne provoque pas de crise aiguë, et le traitement repose essentiellement sur des collyres bêtabloquants. Les personnes atteintes d'un glaucome à angle ouvert ne doivent pas utiliser de dérivés de la cortisone sans avis ophtalmologique préalable.
  • Le glaucome à angle fermé ou glaucome aigu est plus rare. Entre les crises, la tension intraoculaire est normale. Mais l'usage intempestif de médicaments atropiniques (notamment en collyre) provoque une crise aiguë d'hypertension intraoculaire qui peut abîmer définitivement la rétine en quelques heures. C'est une urgence ophtalmologique qui se reconnaît à un œil brutalement rouge, horriblement douloureux, dur comme une bille de verre, et dont la vision devient floue.
L'angle dont il est question dans ces deux affections est l'angle irido-cornéen. C'est en effet entre l'iris et la cornée que se situe le système d'évacuation des liquides de l'œil. Un angle peu ouvert (fermé) expose à une obstruction totale du système d'évacuation. Cette obstruction peut survenir lorsque l'iris est ouvert au maximum (mydriase) sous l'effet d'un médicament atropinique : l'iris vient alors s'accoler à la cornée.
Les contre-indications des médicaments atropiniques ne concernent que les personnes ayant déjà fait des crises de glaucome à angle fermé, ou chez qui un ophtalmologiste a détecté ce risque. Celles qui souffrent d'un glaucome chronique à angle ouvert ne sont pas concernées par ces contre-indications.


Hypotension orthostatique
Baisse de la tension artérielle survenant lors du passage de la position allongée à la position debout. Due le plus souvent à des médicaments, l'hypotension orthostatique se traduit par des étourdissements avec risque de chute, notamment chez les personnes âgées. On peut prévenir ces troubles en évitant les changements de position brutaux : rester assis quelques instants au bord du lit avant de se mettre debout, se lever lentement d'un siège en gardant un appui avant de se déplacer.
Le port de bas de contention, qui empêche le sang de refluer vers les jambes en position debout, est également utilisé pour traiter l'hypotension orthostatique.


insuffisance hépatique
Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).


insuffisance rénale
Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.


neuroleptiques
Famille de médicaments utilisés dans le traitement de certains troubles nerveux ou de symptômes divers : troubles digestifs, troubles de la ménopause, etc.


nouveau-né
Enfant de moins de un mois.


numération formule sanguine
La numération mesure le nombre de globules rouges (hématies), de globules blancs (leucocytes) et de plaquettes dans le sang. La formule sanguine précise le pourcentage des différents globules blancs : neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes.
Abréviation : NFS.


opiacés
Famille chimique qui englobe l'opium et ses dérivés. Outre les drogues telles que l'opium ou l'héroïne, la famille des opiacés comporte la morphine (antalgique puissant), la codéine (antitussif et antalgique) et de nombreuses autres substances.


palpitations
Perception anormale de battements cardiaques irréguliers.


posologie
Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.


Réaction allergique
Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.


sédatifs
  • Qui apaise, qui calme.
  • Médicament appartenant à différentes familles : anxiolytiques, hypnotiques, antalgiques, antitussifs, antiépileptiques, neuroleptiques, etc. mais aussi antidépresseurs, antihistaminiques H1, antihypertenseurs. Un sédatif peut être responsable de somnolence et augmenter les effets de l'alcool.


sucre
Terme général désignant différentes substances dont la plus répandue est le saccharose. D'autres sucres peuvent être contenus dans les médicaments : glucose, fructose, lactose, etc. Le glucose est le sucre utilisé par l'organisme ; il est le seul à circuler en quantité notable dans le sang.
Les édulcorants (faux sucre) sont autorisés chez les diabétiques ou les personnes suivant un régime, et sont très peu caloriques.


vertiges
Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).

utilizzato per :

I nostri dottori in farmacia possono consigliarvi

COCCULINE Boiron Omeopatia Nausea 40 compresse COCCULINE Boiron Omeopatia Nausea 40 compresse
6,49 €
In magazzino
Cocculine 6 DOSI Omeopatia Boiron Cocculine 6 DOSI Omeopatia Boiron
7,95 €
In magazzino
MERCALM Malattia da trasporto 15 compresse MERCALM Malattia da trasporto 15 compresse
5,89 €
Aggiungi al carrello
In magazzino
NAUTAMINE ha segnato 20 COMPRESSE NAUTAMINE ha segnato 20 COMPRESSE
6,45 €
Aggiungi al carrello
In magazzino
NAUSICALM NAUSEES ET MAL DES TRANSPORTS ADULTE 50MG 14 GELULES NAUSICALM NAUSEES ET MAL DES TRANSPORTS ADULTE 50MG 14 GELULES
5,39 €
Aggiungi al carrello
In magazzino
C'ZEN ETATS NAUSEEUX 30 COMPRIMES C'ZEN ETATS NAUSEEUX 30 COMPRIMES
5,64 €
In magazzino

I consigli dei nostri naturopati

Prevenire la cinetosi (cinetosi) in modo naturale Prevenire la cinetosi (cinetosi) in modo naturale

La cinetosi è un disturbo legato al movimento. Descritto come malessere accompagnato da nausea e talvolta vomito, è una crisi neurodegenerativa multifattoriale che coinvolge l'orecchio interno. Sebbene i suoi meccanismi rimangano poco conosciuti, la cinetosi non costituisce motivo di consultazione medica ma è, il più delle volte, oggetto di richieste di consulenza da parte della farmacia. Cos'è la cinetosi ?…

Leggi l'articolo sul blog
Consiglio Sanitario