MYCOHYDRALIN anti-fúngicos comprimidos vaginais 200mg

MYCOHYDRALIN anti-fúngicos comprimidos vaginais 200mg Tornar a imagem maior

3400949398669

MYCOHYDRALIN anti-fúngicos comprimidos vaginais 200mg

mais detalhes

Ver termos de entrega - Gratuita a partir 99 €*

6,95 € TTC

Este produto é um medicamento.

Você deve verificar o "Jai ler o manual desta droga" para adicionar este produto ao seu carrinho.

Ce produit est un médicament. Vous devez attester avoir lu la notice avant de pouvoir commander ce produit.

Adicionar ao carrinho

Adicionar à Lista de desejos

MYCOHYDRALIN anti-fúngicos comprimidos vaginais 200mg

Para avisos, precauções de utilização e contra-indicações, por favor consulte o manual de MYCOHYDRALIN comprimidos vaginais anti-fúngicos 200mg.

micoses vulvovaginal afetam muitas mulheres em todo o mundo. Na verdade, cerca de 3 em cada 4 mulheres tiveram infecção por fungos vulvovaginal pelo menos uma vez em suas vidas. * Geralmente benignos, eles são, no entanto, difícil de viver. Felizmente, existem tratamentos adequados para curar de forma eficaz.

comprimidos vaginais Descrição MYCOHYDRALIN 200mg anti-fúngicos

infecções por fungos vulgarmente conhecido, infecções vaginais são extremamente comuns. Eles representam 20% dos exames realizados pelo laboratório. O desconforto e dor são tais que exigem algum tempo para consultar o seu farmacêutico.

Uma vez que a infecção declarada, os sintomas da infecção por fungos são inconfundíveis:

prurido permanente da vulva e da vagina
corrimento branco espesso e cremoso
ardor vaginal durante a micção
sexo mais doloroso
Vulva vermelha e inchada e brilhante.

MYCOHYDRALIN indicação de comprimidos vaginais

MycoHydralin® comprimido vaginal contém clotrimazol, um ingrediente activo fungicida que é eficaz no tratamento de infecções fúngicas de levedura sensível, incluindo Cândida albicans.

Modo de uso e dosagem de MYCOHYDRALIN micose vaginal

Administração de um comprimido 3 noites consecutivas para colocar na vagina. A inserção pode ser feita com ou sem um aplicador.

Ameaça associada vulvar, recomenda-se a completar o tratamento vaginal, aplicando MycoHydralin® creme de clotrimazole a 1% das lesões.

apresentação

Box de 3 comprimidos MYCOHYDRALIN micose vaginal

não flui: o comprimido é seco.
tablet menor
Com aplicador: a inserção fácil e higiénica, fornece uma boa localização.

Advertências sobre medicamentos

drogas atenção MYCOHYDRALIN 200mg comprimidos vaginais anti-fúngicos não é um produto como qualquer outro. Consultar o folheto informativo antes de encomendar. Não deixe que o medicamento fora do alcance das crianças. Se os sintomas persistirem, procure o conselho de seu médico ou farmacêutico. Cuidado com as incompatibilidades em seus produtos atuais.

Informe o seu farmacêutico on-line tratamento em curso para identificar eventuais incompatibilidades. O formulário de confirmação do pedido contém um campo de mensagem personalizada previsto para este efeito.

Clique aqui para encontrar o manual desta droga no site da Agência Nacional para a segurança dos medicamentos e produtos de saúde.

Farmacovigilância : declarar um ou efeito (s) indesejado (s) ligado (s) ao uso de uma droga

VIDAL DE LA FAMILLE

MYCOHYDRALIN comprimé vaginal

Antifongique

clotrimazole

.Présentations. Composition.Indications.Contre-indications.Attention.Interactions médicamenteuses.Grossesse et allaitement.Mode d'emploi et posologie. Conseils.Effets indésirables.Lexique

PRÉSENTATIONS  (sommaire)

MYCOHYDRALIN 200 mg : comprimé vaginal ; boîte de 3 avec applicateur.
-

MYCOHYDRALIN 500 mg : comprimé vaginal ; boîte de 1 avec applicateur.
-

Laboratoire

COMPOSITION  (sommaire)
 p cp p cp 
Clotrimazole 200 mg 500 mg 

INDICATIONS  (sommaire)
Ce comprimé gynécologique contient un antifongique de la famille des imidazolés.
Il est utilisé dans le traitement local des mycoses du vagin, notamment des candidoses.
CONTRE-INDICATIONS  (sommaire)
Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux imidazolés.
ATTENTION  (sommaire)
Ce médicament est disponible sans ordonnance. Il peut être utilisé sur les conseils de votre pharmacien en cas de réapparition de symptômes de mycose vaginale tels que : démangeaisons, brûlures, douleur vaginale durant les rapports sexuels, pertes blanches. Néanmoins, il est préférable de consulter un médecin dans les situations suivantes :
  • fièvre, nausées, vomissements ;
  • saignement vaginal, pertes blanches malodorantes ;
  • mal de dos, douleurs abdominales ;
  • si c'est votre première infection.
Si les symptômes persistent après 7 jours, consultez votre médecin.
N'utilisez pas de préservatif ou de diaphragme en latex comme moyen de contraception pendant le traitement : risque de rupture du préservatif ou du diaphragme par altération du latex.
INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES  (sommaire)
Comme tout traitement vaginal, ce médicament peut diminuer l'efficacité contraceptive des crèmes et des ovules spermicides.
Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament contenant du tacrolimus ou du sirolimus.
GROSSESSE et ALLAITEMENT (sommaire)
L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  (sommaire)
Le comprimé doit être introduit profondément dans le vagin, à l'aide de l'applicateur fourni, de préférence le soir au coucher.
Pour plus de facilité, il est recommandé de procéder en position couchée sur le dos, genoux repliés. Rester allongée pendant 5 à 10 minutes après l'insertion du comprimé.

Posologie usuelle:

  • Femme adulte : 1 comprimé à 200 mg par jour, pendant 3 jours consécutifs, ou 1 comprimé à 500 mg en une prise unique (si les symptômes persistent au-delà de 3 jours, un deuxième comprimé à 500 mg peut être utilisé).
CONSEILS (sommaire)
Lavez l'applicateur à l'eau chaude après l'application.
En cas de sécheresse vaginale, il est possible que le comprimé ne se désagrège pas entièrement.
Pendant les règles, n'interrompez pas le traitement et évitez de porter des tampons.
En cas de mycoses gynécologiques (candidoses) récidivantes, il est utile de respecter les conseils habituels permettant de prévenir le développement anormal des candida albicans et autres champignons microscopiques :
  • limiter la prise d'antibiotiques aux affections nécessitant absolument leur usage. En effet, les champignons sont détruits par certaines bactéries, elles-mêmes tuées par les antibiotiques ;
  • lutter contre l'humidité, propice au développement des champignons : bien se sécher avant de mettre ses sous-vêtements, privilégier les culottes en coton qui absorbent mieux la transpiration, ne pas garder son maillot de bain après avoir nagé en piscine, éviter le port de vêtements trop serrés ;
  • changer souvent les protections internes ou externes pendant les règles ;
  • éviter d'utiliser des savons acides : ils favorisent la multiplication des champignons.
Votre partenaire peut être contaminé alors qu'il ne présente aucun symptôme. Une consultation médicale est nécessaire pour discuter de l'intérêt d'un traitement.
Ce médicament peut être en accès libre dans certaines pharmacies ; néanmoins, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  (sommaire)
Aggravation des brûlures et des démangeaisons en début de traitement : ces symptômes traduisent la destruction des champignons microscopiques qui libèrent une substance irritante.
Éruption cutanée, malaise, essoufflement, hypotension, saignement vaginal, maux de ventre, sensation d'inconfort.


LEXIQUE  (sommaire)


allergie
Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.


antibiotiques
Substance capable de bloquer la multiplication de certaines bactéries ou de les tuer. Le spectre d'un antibiotique est l'ensemble des bactéries sur lesquelles ce produit est habituellement actif. Contrairement aux bactéries, les virus ne sont pas sensibles aux antibiotiques. Les premiers antibiotiques furent extraits de cultures de champignons : penicillium (pénicilline), streptomyces (streptomycine). Ils sont actuellement fabriqués par synthèse chimique. Les antibiotiques sont divisés en familles : pénicillines, céphalosporines, macrolides, tétracyclines (cyclines), sulfamides, aminosides, lincosanides, phénicolés, polymyxines, quinolones, imidazolés, etc.
Un usage inapproprié des antibiotiques peut favoriser l'apparition de résistances : n'utilisez un antibiotique que sur prescription médicale, respectez sa posologie et sa durée, ne donnez pas et ne conseillez pas à une autre personne un antibiotique que l'on vous a prescrit.


antifongique
Médicament qui détruit les champignons et levures microscopiques. Ceux-ci peuvent être présents sur la peau ou les muqueuses (tube digestif ou organes génitaux). La levure la plus courante est le Candida albicans.


bactéries
Organisme microscopique qui peut provoquer des infections. Contrairement aux virus, les bactéries sont généralement sensibles aux antibiotiques.


candidoses
Multiplication anormale d'une levure microscopique, Candida albicans le plus souvent. Il s'agit d'une complication fréquente et bénigne des traitements antibiotiques. Les principaux symptômes sont des troubles digestifs, une coloration marron ou noire de la langue, des taches blanches sur le palais ou la langue (muguet), des démangeaisons ou des brûlures de la vulve ou du gland.


imidazolés
Famille de médicaments qui regroupe des antifongiques, des antibiotiques et des antiparasitaires.


mycoses
Affection due à des champignons microscopiques, favorisée par la prise d'antibiotiques.


symptômes
Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

Cliquez ici pour retrouver la notice de ce médicament sur le site de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé.

Pharmacovigilance : Déclarer un ou des effet(s) indésirable(s) lié(s) à l'utilisation d'un médicament

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 24/03/2015

Dénomination du médicament

MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal

Clotrimazole

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous

· Ce médicament est une spécialité d'AUTOMEDICATION qui peut être utilisée sans consultation ni prescription d'un médecin.

· La persistance des symptômes, l'aggravation ou l'apparition de nouveaux troubles, imposent de prendre un avis médical.

· Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

· Si vous avez besoin de plus d'informations et de conseils, adressez-vous à votre pharmacien ou à votre médecin.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. Qu'est-ce que MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

3. Comment utiliser MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

6. Informations supplémentaires.

1. QU’EST-CE QUE MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique

ANTIFONGIQUE LOCAL

(G : Système génito-urinaire et hormones sexuelles)

Indications thérapeutiques

Ce médicament est indiqué dans le traitement des mycoses vaginales à levures sensibles (affections dues à des champignons microscopiques).

En cas d’atteinte vulvaire associée, il est recommandé de compléter le traitement vaginal par l’application d’une crème au clotrimazole à 1% sur les lésions.

Ce médicament est réservé à l’adulte.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

N’utilisez jamais MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal :

Si vous êtes allergique (hypersensible) à l’un des constituants contenus dans MYCOHYDRALIN.

Ce médicament NE DOIT PAS ETRE UTILISE avec un préservatif masculin ou un diaphragme en latex.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

NE PAS AVALER. LE COMPRIME DOIT ETRE PLACE AU FOND DU VAGIN.

Mises en gardes spéciales :

Si vous présentez l’un des symptômes suivants, avant ou au cours de l’utilisation de MYCOHYDRALIN, veuillez demander conseil à votre médecin :

· fièvre, nausée, vomissement,

· douleurs abdominales basses,

· douleurs au dos ou aux épaules,

· sécrétions vaginales accompagnées de mauvaises odeurs,

· hémorragie vaginale.

Précautions d’emploi :

En cas de candidose, il est déconseillé d’utiliser un savon à pH acide (pH favorisant la multiplication du Candida).

Les douches vaginales doivent être évitées.

L’utilisation de tampons internes, de spermicides, de préservatifs ou de diaphragmes doit être évitée pendant le traitement avec MYCHOHYDRALIN (risque de rupture du préservatif ou du diaphragme)

Il est recommandé d’éviter les rapports sexuels en cas de mycose vulvo vaginale afin de réduire le risque d’infection du partenaire

Votre médecin pourra traiter également votre partenaire sexuel afin d'éviter qu'il ne vous recontamine

Le traitement peut entraîner des sensations de brûlures locales et une augmentation des démangeaisons. Généralement, ces phénomènes cèdent spontanément à la poursuite du traitement. Si les symptômes persistent au-delà de 24 à 48 heures, consultez votre médecin.

Veuillez indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, même s’il s’agit d’un médicament obtenu sans ordonnance.

Interactions avec d'autres médicaments

Ne pas utiliser avec des produits spermicides (risque d’inactivation), ni avec un préservatif ou un diaphragme en latex (risque de rupture du préservatif ou du diaphragme).

Le clotrimazole est susceptible d’interagir avec le métabolisme du Tacrolimus et du Sirolimus. Afin de prévenir tout risque de surdosage en Tacrolimus ou en Sirolimus, informez votre médecin ou votre pharmacien avant d’utiliser MYCOHYDRALIN.

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse

L’utilisation de MYCOHYDRALIN est possible pendant la grossesse. Cependant, et par mesure de précaution, il est préférable d’éviter l’utilisation du produit pendant le premier trimestre de la grossesse.

Pendant la grossesse et par mesure de précaution, l’utilisation de l’applicateur est déconseillée.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Allaitement

Il est possible que le clotrimazole passe dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il convient d’arrêter l’allaitement pendant la durée du traitement.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Sans objet.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

Ce médicament est réservé à l’adulte

Voie vaginale

1 comprimé à placer au fond du vagin 3 soirs consécutifs.

En cas d’échec de cette première cure, une seconde cure identique peut être prescrite.

Si les symptômes persistent au-delà de 7 jours, une consultation médicale doit être envisagée.

Mode d’administration

Utilisation sans applicateur :

Après un lavage complet des mains, introduire profondément le comprimé dans le vagin, de préférence en position allongée. La façon la plus facile de procéder est de vous allonger sur le dos, les genoux repliés et écartés.

Utilisation avec applicateur :

Utilisez l’applicateur pour introduire le comprimé dans le vagin de préférence le soir au coucher.

1- Sortez l’applicateur de son emballage. Tirez sur le piston (A) jusqu’à la butée. Sortez le comprimé de son blister et enfoncez-le sur 1 cm dans l’applicateur (B) de telle sorte que la partie arrondie du comprimé soit à l’extérieur de l’applicateur.

2- Placez l’applicateur à l’entrée de l’ouverture vaginale puis introduisez-le profondément dans le vagin, de préférence en position allongée. La façon la plus facile de procéder est de vous allonger sur le dos, les genoux repliés et écartés.

3- Maintenez l’applicateur dans cette position puis presser le piston (A) de façon à déposer le comprimé dans le vagin.

Retirez délicatement l’applicateur.

4- Après l’emploi, nettoyez soigneusement l’applicateur à l’eau chaude (pas bouillante).

Pour cela, retirez complètement la tige A de l’applicateur B, au-delà de la butée.

L’applicateur ne doit pas être jeté dans les toilettes.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Aucun cas de surdosage n’a été rapporté à ce jour.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, MYCOHYDRALIN est susceptible d’entrainer des effets indésirables, bien que tout le monde n’y soit pas sujet.

Les effets indésirables suivants ont été rapportés, après la commercialisation de MYCOHYDRALIN, leur fréquence ne peut être définie sur la base des données disponibles :

· démangeaison, rougeur, éruption cutanée,

· irritation vaginale, sensation de brulure, gonflement,

· baisse de la tension artérielle, perte de connaissance,

· sensation d’étouffement,

· saignement vaginal, douleur locale, sensation d’inconfort,

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

N’utilisez ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Conditions de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas 30°C.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Sans objet.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal ?

La substance active est :

Clotrimazole...................................................................................................................................200 mg

Pour un comprimé vaginal

Les autres composants sont :

Lactose, amidon de maïs, acide lactique, stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre, crospovidone, hypromellose, cellulose microcristalline, lactate de calcium.

Forme pharmaceutique et contenu

Qu’est-ce que MYCOHYDRALIN 200 mg, comprimé vaginal et contenu de l’emballage extérieur ?

Ce médicament se présente sous forme de comprimé vaginal. Boîte de 3, 6, 30 ou 60 comprimés vaginaux sous plaquette ou 3 comprimés vaginaux sous plaquette avec un applicateur.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable de la libération des lots, si différent

Titulaire

BAYER HEALTHCARE SAS

220 AVENUE DE LA RECHERCHE

59120 LOOS

Exploitant

BAYER HEALTHCARE SAS

33 RUE DE L’INDUSTRIE

74240 GAILLARD

Fabricant

BAYER PHARMA AG

51368 Leverkusen

Allemagne

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

Date d’approbation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Conseils d’éducation sanitaire

a/ Qu'appelle-t-on une mycose vulvo-vaginale?

Les mycoses vulvovaginales sont des infections fréquentes des muqueuses au niveau des parties intimes de la femme (vulve et vagin) causées le plus souvent par un champignon nommé Candida albicans. Ce champignon est naturellement présent dans l’organisme mais certains facteurs peuvent provoquer une prolifération anormale du champignon et entrainer une infection. Ce déséquilibre de la flore vaginale se traduit par une mycose vaginale pouvant être associée à une mycose de la vulve.

Les facteurs qui peuvent favoriser l’apparition d’une mycose vulvo-vaginale sont nombreux :

· La prise de certains médicaments : antibiotiques, corticoïdes etc..

· Diabète

· Facteurs hormonaux : contraception hormonale, ménopause, grossesse

· Hygiène mal adaptée

b/Comment reconnaître une mycose vulvo-vaginale?

Les principaux symptômes des mycoses vaginales sont les suivants :

· Démangeaisons

· Sensation de brulure des parties intimes

· Pertes de couleur blanche

· Douleur pendant ou après les relations sexuelles

c/Conseils en cas de mycoses vulvo-vaginales :

· Toilette intime avec un savon basique. Eviter les savons acides dont le pH favorise la multiplication de candida albicans.

· L’utilisation de tampons internes, de spermicides, de préservatifs ou de diaphragmes doit être évitée pendant le traitement avec Mycohydralin (risque de rupture du préservatif ou du diaphragme).

· Il est recommandé d’éviter les rapports sexuels en cas de mycose vulvo-vaginale afin de réduire le risque d’infection du partenaire.

d/Conseils pour éviter les mycoses vulvo-vaginales :

· Eviter les savons trop détergents, l’hygiène excessive, les douches vaginales et les sprays intimes.

· Afin d’éviter une recontamination, le traitement du partenaire sexuel doit être envisagé.

Confira mais rápido!

fim rápida

Economize tempo usando o formulário de pedido rápido. Com alguns cliques, você pode facilmente pedir suas referências favoritas.

Formulaire de commande rapide

Torne-se fã!

Torne-se fã

Torne-se um fã da nossa página no Facebook e fique 5 % desconto!

Se você não está logado no Facebook, por favor, por favor, autentique-se primeiro e depois atualize esta página antes de clicar no botão que eu gosto. Caso contrário, você não vai conseguir seu voucher.