Huiles essentielles et grossesse



Les huiles essentielles pendant la grossesse ? Conseils et précautions

ll est admis dans l'opinion générale que les huiles essentielles sont à éviter, voire à proscrire pendant la grossesse, par prudence. Il est vrai que l'utilisation autonome des huiles essentielles peut présenter de sérieux dangers, particulièrement durant cette période de grande sensibilité qu'est la grossesse.

Pourtant, quel dommage de se priver des vertus de certaines huiles essentielles dont l'innocuité et l'efficacité en font des remèdes extraordinaires pour équilibrer et résoudre les gênes éventuelles de la grossesse et des premiers mois avec bébé.

La démarche des futures mamans doit être sereine, rigoureuse et attentive pour bénéficier au mieux des molécules aromatiques. Un accompagnement personnalisé est le bienvenu car l'aromathérapie est une science exacte ! De plus en plus de spécialistes sont formés à l'aromathérapie dans le corps médical ou para-médical.

La règle garante d'une précaution maximale est d'éviter toutes les huiles essentielles pendant les trois premiers mois de la grossesse. Certaines huiles essentielles telles que la bergamote (citrus bergamia), citron (citrus limon), oranger (citrus sinensis) ou encore verveine citronnée (lippia citriodora) sont utilisables sur avis de votre médecin, et à dose recommandée pendant toute la grossesse et peuvent s'avérer très utiles.

A partir du quatrième mois de grossesse, la palette s'élargit et l'on gagnera à utiliser les huiles essentielles pour apaiser certains troubles fréquents tels que les courbatures, les boutons ou imperfections cutanées, les vergetures, insomnies, etc. Le respect des dosages appropriés est impératif. Outre les huiles essentielles citées ci-dessus, voici quelques huiles aux propriétés intéressantes durant la grossesse:

- la mandarine (Citrus reticulata) : tonique digestive et calmante du système nerveux central (troubles du sommeil, stress)

- le niaouli (Melaleuca Quinquinervia): immunité, antibactérienne, tonique cutanée, décongestionnante veineuse, "boutons de fièvre"

- le petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp amaria): antispasmodique, cicatrisante et régénératrice cutanée, relaxante, sédative, antidépressive, boutons, ridules

- la camomille noble (Chamaemelum Nobile): calmante du système nerveux, sédative, démangeaisons, anti-inflammatoire, rougeurs et boutons

- la lavande vraie (Lavandula Angustifolia ssp Angustifolia): antispasmodique, calmante, sédative, cicatrisante, régénératrice cutanée, courbatures, stress, boutons

- le bois de Hô (Cinnamomum Camphora CT linalol): antibactérienne, assainissante cutanée, immunitaire, ridules, peau atone

- pamplemousse (Citrus Paradisi): coupe-faim olfactif, antiseptique atmosphérique

- patchouli (Pogostemon cablin): décongestionnante veineuse et lymphatique, cicatrisante, anti-inflammatoire

- le laurier noble (Laurus Nobilis): régulatrice du système nerveux

 

D'autres huiles essentielles peuvent être utilisées à partir du 4ème mois de grossesse :

Camomille allemande, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Inule odorante, Lavande aspic, Lavandin super, Lavandin grosso, Lemongrass, Lentisque pistachier, Origan compact, Ravintsara, Tanaise, Tea tree, Ylang-Ylang

Les huiles essentielles absolument interdites pendant toute la durée de la grossesse sont les suivantes :
Achillée millefeuile, Ail, Aneth, Anis vert, Angélique, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce),
Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Hysope Officinale et Decumbens, Genèvrier,  Jasmin, Marjolaine à coquille, Mélisse, Menthe, Muscade, Myrrhe, Persil, Romarin, Sauge, Thym.

Une grossesse zen toute en beauté

  • Prévenir la formation des vergetures

Beaucoup de femmes enceintes redoutent l'apparition de vergetures jugées disgracieuses. Afin de les prévenir, les huiles végétales et autres corps gras sont les meilleurs alliés pour garantir souplesse et élasticité cutanée. La rose musquée, l'argan, le jojoba ou encore le calendula sont les huiles à privilégier pour accompagner les tensions et transformations de la peau.

Le complexe Bio Feminaissance stratégie anti-vergetures (Prânarom) associe 6 huiles végétales aux huiles essentielles de néroli, ylang-Ylang, niaouli et mandarine.

  • Soulager les nausées

Les nausées de la grossesse seront efficacement traitées avec une réforme alimentaire de fond et un fractionnement des repas.

Les huiles essentielles de citron, estragon et gingembre peuvent soulager ces nausées.

 

  • Beauté et tonicité de la peau

La peau de la femme enceinte, soumise aux nombreuses variations hormonales et aux tensions importantes physiologiques, est fragilisée.

Il est nécessaire de choisir des formules légères et apaisantes.

Les huiles végétales de Calendula et de Jojoba répondent à ces critères. On peut les associer aux huiles essentielles de camomille allemande ou camomille romaine.

 

Pour les peaux à tendance grasse ou acnéique, l'huile végétale de macadamia, de  noisette ou de sésame sont recommandées, ainsi que les huiles essentielles de citron, lavande vraie ou encore Tea-tree.

 

Le Dr Baudoux propose la préparation suivante contre le masque de grossesse (chloasma) :

- Huile essentielle de Céleri : 0.5 ml (17 gouttes)
- Huile essentielle de Romarin à verbénone : 0,8 ml (28 gouttes)
- Huile essentielle d'Immortelle (Hélichryse italienne) : 0,7 ml (24 gouttes)
- Huile végétale de Rose musquée : 10 ml
- Huile végétale d'Argan : 5 ml
Transcutol* : complément à 30 ml (peut être remplacé par de l'huile végétale de noisette ou de macadamia).

2 à 3 applications locales par jour pendant plusieurs mois jusqu'à nette amélioration

 

  • Douleurs diffuses, sciatique

Les huiles essentielles de gaulthérie ou d'eucalyptus citronné sont particulièrement efficaces pour soulager les douleurs aigües.

Voici un exemple de préparation spécifique :

- Huile essentielle d'Eucalyptus citronné : 2 ml (70 gouttes)
- Huile essentielle d'Hélichryse italienne : 1 ml (35 gouttes)
- Huile essentielle de Gaulthérie : 1 ml (35 gouttes)
- Huile essentielle de Lavandin super : 2 ml (70 gouttes)
- Macérât huileux d'Arnica : 94 ml

Massez localement sur la zone sensible en fonction des besoins sur une durée maximale de 5 jours.

 

  • Les troubles circulatoires

La sensation de jambes lourdes est fréquente pendant la grossesse. En cause, une mauvaise circulation sanguine de retour aux origines multiples.

Chez la femme enceinte, ce phénomène peut être aggravé par l'augmentation du volume sanguin et la rétention d'eau. La circulation lymphatique étant ralentie du fait de ce volume sanguin élevé, il peut en résulter un gonflement des membres inférieurs.

Quelques mesures simples permettent d'alléger cette sensation:

- éviter de rester debout longtemps

- pratiquer une activité physique douce régulière

- éviter les températures trop élevées

- dormir en surélevant ses pieds

L'usage de bas de contentions et des massages quotidiens de bas en haut amélioreront également la circulation.

Les huiles essentielles de lentisque pistachier, citron ou cèdre de Virginie sont préconisées.

Préparation spéciale jambes lourdes et varices pendant la grossesse (Dr Baudoux):

- Huile essentielle de Citron : 0.3 ml (10 gouttes)
- Huile essentielle de Cèdre de Virginie : 0.6 ml (20 gouttes)
- Huile essentielle de Lentisque pistachier : 0.3 ml (10 gouttes)
- Huile essentielle de Vétiver : 0.3 ml (10 gouttes)
- Huile essentielle d'Hélichryse italienne : 0.3 ml (10 gouttes)
- Huile essentielle de Niaouli : 0.6 ml (20 gouttes)
- Huile essentielle de Menthe des champs* : 0.3 ml (10 gouttes)
- Macérât de Millepertuis : 20 ml
- Huile végétale d'Abricot : 28 ml

Une application locale (8 à 10 gouttes) 2 fois par jour en partant des chevilles et en remontant vers les cuisses.
*NB : noter qu'ici l'huile essentielle de Menthe des champs est utilisée en petite dose afin d'apporter un effet fraîcheur.

  • Préparer le périnée

L'huile végétale de Macadamia, par ses propriétés assouplissantes, est particulièrement recommandée, en massages quotidiens dès le 8ème mois de grossesse.

La formule "Assouplissement du périnée Féminaissance" associe une synergie d'huiles végétales aux huiles essentielles de bois de rose, lavande vraie, ylang-ylang, ciste ladanifère, niaouli et basilic et à la vitamine E.

 

  • Etre zen

Le bien-être et le calme de la future maman sont essentiels au déroulement d'une grossesse épanouie, tant pour la mère que pour son bébé.

Les huiles essentielles de camomille allemande, clémentine, lavande fine, mandarine, marjolaine à coquilles, néroli, orange, petit-grain bigaradier, ylang-ylang ont des propriétés calmantes (voire sédatives pour certaines) et agissent sur l'équilibre du système nerveux central.

 

  • Le jour J

L'huile essentielle de lavande pour ses propriétés calmantes et apaisantes, le néroli ou le petitgrain pour l'optimisme qu'ils apportent, la marjolaine à coquilles pour ses effets antispasmodiques ou encore le laurier noble, antalgique et régulateur nerveux peuvent vous accompagner durant le travail.

Le pouvoir olfactif de ces huiles essentielles est également puissant. Ainsi, le laurier procure courage, protection et force dans les épreuves. Il symbolise la victoire.

le mélange suivant (Dr Baudoux) a spécialement été étudié pour aider les mères lors du travail:

- Huile essentielle d'Encens : 0,1 ml (4 gouttes)
- Huile essentielle de Néroli : 0,5 ml (17 gouttes)
- Huile essentielle de Laurier noble : 0,3 ml (10 gouttes)
- Huile essentielle de Clou de girofle : 0,1 ml (4 gouttes)
- Huile essentielle de Camomille romaine : 0,2 ml (7 gouttes)

- Huile végétale de Noisette ou d'Amande douce : complément à 10 ml

3 gouttes sur le plexus solaire et la face interne des poignets ou 1 goutte sous les narines

pour inhaler en inspirant profondément.

Le complexe « Féminaissance accouchement harmonieux » (Prânarom) libère des fragrances apaisantes et rassurantes qui aident à rester confiante et sereine.

 

  • Stimuler les contractions

Si le "travail" semble stagner, l'huile essentielle de clou de girofle (interdite pendant tout le reste de la grossesse) permet de renforcer les contractions. Son nom latin, Eugenia Caryophyllus, fait allusion à Sainte Eugénie, patronne des sages femmes.

Le mélange suivant sera très utile:

- Huile essentielle de Clou de girofle : 2 ml (70 gouttes)
- Huile essentielle de Palmarosa : 2 ml (70 gouttes)
- Huile essentielle de Bois de rose : 1 ml (35 gouttes)
- Huile végétale de Noisette : 10 ml

6 gouttes dans le bas du dos au niveau des  fosses lombaires,  toutes les 20 minutes, pendant le travail.

 

La trousse à pharmacie de la nouvelle maman

  • Cicatriser

L’accouchement laisse parfois une cicatrice, notamment en cas de césarienne.

En plus des conseils proférés par les équipes médicales, vous pouvez appliquer la préparation suivante directement sur la cicatrice, 2 fois par jour :

- Huile essentielle de lavande vraie                  35 gouttes

- Huile essentielle d’hélichryse italienne   35 gouttes

- Huile végétale de rose musquée           50 ml

- Huile végétale de germe de blé            50 ml

Pensez aussi au miel, au fort pouvoir cicatrisant.

 

  • Raffermir les tissus

Certaines zones du corps ont subi pendant la grossesse de telles pressions que la peau s’est relâchée. Pour lui redonner souplesse et fermeté, l’huile végétale de rose musquée en massage est toute indiquée.

Le périnée dont le rôle est fondamental tout au long de la grossesse et lors de l’accouchement, a lui aussi souvent besoin de retrouver son tonus. Des séances de rééducation menée par une sage-femme sont un moyen de l’y aider.

Le Dr Baudoux préconise la formule suivante, à appliquer sur le périnée après l’accouchement durant deux mois, 3 fois par jour :

 - Huile essentielle de myrrhe                 0,3 ml

- Huile essentielle de ciste                    0,5 ml

- Huile essentielle de géranium d’Egypte  1 ml

- Huile essentielle d’hélichryse italienne   0,5 ml

- Macérât huileux d’arnica                     10 ml

- Macérât huileux de millepertuis            17,5 ml

 

Pour estomper les vergetures apparues lors de la grossesse, voici une formule appropriée (ne pas utiliser tant que la maman allaite) :

- Huile essentielle de sauge officinale      0,3 ml

- Huile essentielle de niaouli                  0,2 ml

- Huile essentielle de myrte verte           0,5 ml

- Huile essentielle de bois de Hô             0,5 ml

- Huile essentielle de ciste                     0,5 ml

- Huile essentielle de géranium d’Egypte  0,5 ml

- Huile essentielle de myrrhe                  0,2 ml

- Huile essentielle d’hélichryse italienne   0,1 ml

- Huile essentielle de rose de Damas       0,2 ml

- Huile végétale d’argan                        5 ml

- Huile végétale de jojoba                     5 ml

- Huile végétale de rose musquée          5 ml

- Huile végétale d’onagre                      5 ml

- Huile végétale de noyau d’abricot        7 ml

2 applications par jour sur les vergetures

  • Allaitement et protection des seins

Les huiles essentielles de fenouil et d’anis sont galactogènes (elles favorisent la sécrétion de lait). 1 goutte de chaque sur un support (miel ou comprimé neutre) avant les repas stimule la production de lait.

Si des crevasses ou des gerçures apparaissent autour du mamelon, optez pour de l’huile végétale d’amande douce ou de calendula à appliquer régulièrement.

  • Le Baby blues

Disons le clairement, le baby-blues n’est ni une fatalité, ni une obligation. Ce syndrome a des origines nombreuses et parfois confuses et ne doit pas être pris à la légère. Une consultation en relation d’aide est vivement conseillée, en association avec une pratique douce telle que le qigong ou le yoga.
Certaines huiles essentielles peuvent aider la maman à surmonter ou à mieux gérer son chagrin.

La rose permet un rééquilibrage émotionnel en profondeur et permet de renouer avec le féminin sacré.

La marjolaine à coquille, le néroli, le petit grain bigaradier ou encore l’ylang-ylang agissent sur la sphère émotionnelle et donnent un coup de pouce à la jeune maman lors de ces premiers mois avec bébé.

Voici deux préparations formulées par le Dr Baudoux afin d’accompagner cette période de transition :

-      Utilisation par la voie olfactive et cutanée

- Huile essentielle de rose                               0,1 ml (3 gouttes)

- Huile végétale de noyaux d’abricot                 complément à 15 ml

3 gouttes sur la face interne des poignets à inhaler plusieurs fois par jour

et/ ou

5 gouttes sur le plexus solaire 3 fois par jour

 

-      Voie sublinguale

- Huile essentielle de Marjolaine à coquilles       0,5 ml

- Huile essentielle de Camomille romaine          0,5 ml

- Huile essentielle de Rose de Damas                0,1 ml

- Huile végétale de noisette                             9 ml

3 gouttes 2 fois par jour sous la langue.


Bibliographie

  1. Mon livre 1
  2. Mon livre 2

Sur la Boutique

prev next