Prevenar 13 sospensione iniettabile vaccino polisaccaridico pneumococcico

PREVENAR 13 SUSPENSION INJECTABLE Vaccin Polyoside pneumococcique ingrandisci

3400939901152

Prevenar 13 è un vaccino costituito da frammenti di pneumococchi.

Non è possibile la spedizione di droga. Disponibile solo per il ritiro nei negozi.

maggiori dettagli

Costo Stimato di Consegna - Gratuita da 99€*

56,72 € TTC

Questo prodotto è un medicamento.

È necessario verificare la "Jai leggere il manuale di questo farmaco" per aggiungere il prodotto al carrello.

Ce produit est un médicament. Vous devez attester avoir lu la notice avant de pouvoir commander ce produit.

Aggiungi al carrello

Aggiungi alla lista dei desideri

Per le avvertenze, le precauzioni e le contro-indicazioni, si prega di consultare le istruzioni.

Descrizione

Prevenar 13
Aggiornato: Giovedi 12 December 2013.
Vaccino pneumococcico
In questo caso il farmaco Prevenar 13 è prescritto?

Questo è un vaccino costituito da frammenti di pneumococchi. Non contiene il germe di vita.
E 'utilizzato nella prevenzione:

infezioni da pneumococco (otite media, polmonite, meningite ...) nei neonati di 6 settimane e bambini fino a 17 anni,

infezioni invasive da pneumococco (sepsi e meningite) negli adulti sopra i 50 anni.

Potete guardare (s) Item (s) a:

Il vaccino contro la malattia pneumococcica
Meningite

Presentazioni droga Prevenar 13
Prevenar 13 sospensione iniettabile IM; Siringa da 0,5 ml pre-riempita
Prescrizione (elenco I) - Deposito 65% - Prezzo: € 56,72.
Composizione del farmaco Prevenar 13
p siringa
I polisaccaridi provenienti da 13 diversi tipi di Streptococcus pneumoniae (sierotipi 1, 3, 4, 5, 6A, 6B, 7F, 9V, 14, 18C, 19A, 19F e 23F) 1 dose
Ingredienti attivi: pneumococcico polisaccaridico, Polisaccaride pneumococcico del sierotipo 6B, proteina CRM 197 Corynebacterium diphtheriae
Eccipienti: acido succinico, alluminio fosfato, acqua per preparazioni iniettabili, polisorbato 80, sodio cloruro
Contro-indicazioni di droga Prevenar 13

Questo farmaco non deve essere utilizzato in caso di allergia nota ai componenti del vaccino, o reazione allergica avvenuta in un precedente iniezione di un vaccino basato tossoide difterico.
Attenzione

In caso di febbre alta, malattie acute, è preferibile rimandare la vaccinazione.

I bambini che hanno avuto convulsioni durante la febbre non correlato alla vaccinazione possono ricevere questo vaccino. Tuttavia dovrebbe essere il loro antipiretici amministrare (paracetamolo) per 48 ore.

Come per tutti i vaccini, sono stati osservati casi eccezionali di gravi reazioni allergiche; occorre, pertanto, la necessità di vaccinazione in ambienti medici in cui il trattamento di emergenza può essere intrapresa senza indugio.
Prevenar 13 interazioni farmacologiche con altre sostanze

Questo vaccino può essere iniettata nello stesso giorno ad altri vaccini, ma cambiando il sito di iniezione.

Essa non deve essere miscelato con un altro nella stessa siringa iniettabile.
Fertilità, gravidanza e allattamento

Questo vaccino è per i bambini o per le persone sopra i 50 anni. Non ci sono dati sul suo utilizzo durante la gravidanza o l'allattamento.
Istruzioni per l'uso e il dosaggio del farmaco Prevenar 13

Agitare il vaccino prima dell'uso, riscaldare a temperatura ambiente, se necessario. L'iniezione deve essere somministrata per via intramuscolare (nel muscolo della spalla in bambini e adulti nella coscia nei neonati).
Dose abituale:

Infanti 6 settimane a 6 mesi: ci sono due possibilità:

1 iniezione all'età di 2 mesi e 4 mesi, seguito da un richiamo tra 11 e 15 mesi.

1 iniezione all'età di 2, 3 e 4 mesi, seguito da un richiamo tra 11 e 15 mesi.

Infant 7-11 mesi (non ancora vaccinati): due iniezioni con un intervallo di almeno 1 mese tra le dosi. Una dose di richiamo è raccomandata un anno dopo.

Bambini dai 12 ai 23 mesi (non ancora vaccinati): 2 iniezioni almeno 2 mesi l'una dall'altra.

Bambini 2-17 anni (non sono vaccinati): 1 singola iniezione.

Adulti sopra i 50 anni: 1 iniezione.

Consigli

Reazioni febbrili dovute ai vaccini possono essere controllate con paracetamolo.

Per rimanere efficace, questo farmaco deve essere conservato tra +2 ° C e +8 ° C (la parte più fredda del frigorifero). Tuttavia, fuori della catena del freddo per un tempo limitato (un paio d'ore a temperatura ambiente inferiore ai 25 ° C) non dovrebbe portare a un risultato. In pratica, se necessario, entro poche ore può acquistare farmaceuticamente vaccino separato suo stoccaggio in frigorifero o vaccinazione.

Questo vaccino non deve essere congelato.
Possibili effetti collaterali del farmaco Prevenar 13
Nei bambini:

Le reazioni locali al sito di iniezione: dolore, arrossamento, gonfiore, indurimento;

febbre, sonnolenza, irritabilità, perdita di appetito, vomito, diarrea, mal di testa;

più raramente, convulsioni, eruzioni cutanee, gonfiore delle ghiandole nella zona di iniezione, reazione allergica.

Adulti: diminuzione dell'appetito, mal di testa, disturbi gastrointestinali (nausea, vomito), dolori articolari o muscolari, brividi, febbre, affaticamento, reazioni al sito di iniezione (arrossamento, gonfiore, dolore, disagio nella movimento del braccio).

Si sentiva un effetto negativo può essere dovuto a questo farmaco, è possibile dichiarare scaricando il modulo.
Pfizer

Avvertenze sulle droghe

Attenzione, il farmaco non è un prodotto come un altro. Leggere il foglietto illustrativo prima di ordinare. Non lasciare i farmaci lontano dalla portata dei bambini. Se i sintomi persistono, chiedere il parere del proprio medico o al farmacista. Attenzione alla incompatibilità sui prodotti nel tuo.

Dì ai tuoi trattamenti online farmacista in corso per individuare eventuali incompatibilità. Il modulo di checkout contiene un campo messaggio personalizzato previsto per questo scopo.

Clicca qui per trovare il record del farmaco presso il sito della National Security Agency dei medicinali e prodotti sanitari.

Farmacovigilanza : Rapporto o un evento avverso correlato (s) (s) (s) l'uso di un farmaco

VIDAL DE LA FAMILLE

PREVENAR 13

Vaccin contre le pneumocoque

vaccin pneumococcique

.Présentations. Composition.Indications.Contre-indications.Attention.Interactions médicamenteuses.Grossesse et allaitement.Mode d'emploi et posologie. Conseils.Effets indésirables.Lexique

PRÉSENTATIONS  (sommaire)

PREVENAR 13 : suspension injectable IM ; seringue préremplie de 0,5 ml.
Remboursé à 65 %. - prix : 55,22 euro(s).
Liste I

Laboratoire Pfizer

COMPOSITION  (sommaire)
 p seringue 
Polyosides de 13 types différents de Streptococcus pneumoniae (sérotypes 1, 3, 4, 5, 6A, 6B, 7F, 9V, 14, 18C, 19A, 19F et 23F) 1 dose 

INDICATIONS  (sommaire)
Ce vaccin est composé de fragments de pneumocoques. Il ne contient aucun germe vivant.
Il est utilisé dans la prévention :
  • des infections à pneumocoques (otite, pneumonie, méningite...) chez les nourrissons de plus 6 semaines et les enfants jusqu'à 17 ans,
  • des infections invasives à pneumocoques (septicémie et méningite) chez les adultes âgés de plus de 18 ans et les personnes âgées.
CONTRE-INDICATIONS  (sommaire)
Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie connue à l'un des constituants du vaccin, ou de réaction allergique apparue lors d'une injection précédente d'un vaccin à base d'anatoxine diphtérique.
ATTENTION  (sommaire)
En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.
Les enfants ayant souffert de convulsions lors d'accès de fièvre non liés à une vaccination peuvent recevoir ce vaccin. Il convient néanmoins de leur administrer un traitement antipyrétique (paracétamol) pendant 48 heures.
Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.
INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES  (sommaire)
Ce vaccin peut être injecté le même jour que d'autres vaccins, mais en changeant de site d'injection.
Il ne doit pas être mélangé avec un autre produit injectable dans une même seringue.
GROSSESSE et ALLAITEMENT (sommaire)
En raison de l'absence de données, l'utilisation de ce vaccin doit être évitée pendant la grossesse ou l'allaitement.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  (sommaire)
Bien agiter le vaccin avant l'emploi, le réchauffer à température ambiante si nécessaire. L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire (dans le muscle de l'épaule chez l'enfant et l'adulte, dans la cuisse chez le nourrisson).

Posologie usuelle:

  • Nourrisson de 6 semaines à 6 mois : 2 alternatives sont possibles :
    • 1 injection à l'âge de 2 mois et 4 mois, suivie d'un rappel entre 11 et 15 mois.
    • 1 injection à l'âge de 2, 3 et 4 mois, suivie d'un rappel entre 11 et 15 mois.
  • Nourrisson de 7 à 11 mois (non encore vacciné) : 2 injections avec un intervalle d'au moins 1 mois entre les doses. Un rappel est recommandé un an plus tard.
  • Nourrisson de 12 à 23 mois (non encore vacciné) : 2 injections à moins 2 mois d'intervalle.
  • Enfant de 2 à 17 ans (non vacciné) : 1 injection unique.
  • Adulte de plus de 18 ans : 1 injection.
CONSEILS (sommaire)
Les réactions fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues avec du paracétamol.
Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.
Ce vaccin ne doit pas être congelé.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  (sommaire)
Chez l'enfant :Chez l'adulte : diminution de l'appétit, maux de tête, troubles digestifs (nausées, vomissements), douleur musculaire ou articulaire, frissons, fièvre, fatigue, réaction au point d'injection (rougeur, gonflement, douleur, gêne dans le mouvement du bras).


LEXIQUE  (sommaire)


allergie
Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.


antipyrétique
Médicament utilisé pour abaisser la température du corps lors des accès de fièvre.


convulsions
Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.


éruption cutanée
Apparition de boutons ou de plaques sur la peau. Ces lésions peuvent être dues à un aliment, à un médicament, et traduire une allergie ou un effet toxique. De nombreux virus peuvent également provoquer des éruptions de boutons : celles de la rubéole, de la roséole et de la rougeole sont les plus connues.


germe
Terme général qui désigne tous les organismes microscopiques susceptibles de provoquer une infection : bactéries, virus, parasites, champignons.


IM
Abréviation d'intramusculaire. Voir ce terme.


induration
Léger gonflement et perte de l'élasticité de la peau qui devient localement ferme et peu mobile. Une induration peut se produire après l'injection d'un médicament, une piqûre d'insecte, une infection ou une réaction allergique.


intramusculaire
voie ou injectionInjection d'un médicament dans un muscle, généralement au niveau de la fesse. L'effet du médicament, qui ne passe que progressivement dans le sang, est retardé mais prolongé. Une bonne désinfection préalable de la peau est nécessaire, car cette injection profonde expose à un risque d'abcès. La douleur due à la piqûre dépend surtout de la nature du produit utilisé. Cette voie d'administration est contre-indiquée chez les hémophiles et chez les personnes qui suivent un traitement anticoagulant, car elle expose alors à un risque d'hématome de la fesse.
Abréviation : IM.


méningite
Inflammation due le plus souvent à une infection des enveloppes externes du cerveau appelées méninges. Les méningites peuvent être dues à un virus ; leur évolution est le plus souvent favorable. Certaines bactéries, telles que le méningocoque, l'Haemophilus influenzae de type b, peuvent être responsables de méningites graves susceptibles de laisser des séquelles. Il faut penser à une méningite en cas de mal de tête permanent avec des nausées, une forte fièvre et un état de prostration inhabituel chez un enfant : un examen médical urgent est alors nécessaire. Heureusement, dans la majorité des cas, il s'agit d'une grippe banale.


nourrissons
Enfant de un à 30 mois. Un enfant de moins de un mois est un nouveau-né.


œdème
Accumulation d'eau ou de lymphe provoquant un gonflement localisé.


otite
Inflammation ou infection de l'oreille. L'otite externe ne concerne que le conduit auditif. L'otite moyenne aiguë et l'otite séreuse chronique touchent la partie de l'oreille située derrière le tympan (oreille moyenne).


réaction allergique
Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.


septicémie
Infection générale grave due à l'invasion de germes dans le sang. Les premiers signes sont souvent une fièvre élevée accompagnée de frissons.


vaccin
Solution injectable destinée à immuniser l'organisme contre un virus ou une bactérie.
Il existe plusieurs sortes de vaccins :
  • Les vaccins vivants atténués : le germe contenu dans le vaccin est vivant, mais incapable de provoquer la maladie (BCG, rougeole, rubéole, oreillons, etc.).
  • Les vaccins préparés à partir de fragments de germes tués : les parties les plus immunisantes du virus ou de la bactérie sont utilisées pour préparer le vaccin (vaccins contre la polio, contre les hépatites, etc.).
  • Les vaccins contenant des toxines neutralisées (inactivées) : dans le cas du tétanos, c'est une toxine sécrétée par le germe qui est responsable de la gravité de la maladie ; le vaccin permet l'immunisation contre cette toxine.


voie
  • Chemin (voie d'administration) utilisé pour administrer les médicaments : voie orale, sublinguale, sous-cutanée, intramusculaire, intraveineuse, intradermique, transdermique.
  • Ensemble d'organes creux permettant le passage de l'air (voies respiratoires), des aliments (voies digestives), des urines (voies urinaires), de la bile (voies biliaires), etc.

Partenza veloce!

Acquisto veloce

Risparmiare tempo utilizzando il modulo d'ordine rapido. Con pochi click, si può facilmente ordinare i tuoi riferimenti preferiti.

Formulaire de commande rapide

Diventa Fan!

Diventa Fan

Diventa fan della nostra pagina su Facebook e ottenere 5 % sconto!

Se non sei connesso a Facebook, per favore, per favore, effettua il login ed allora rinfreschi questa pagina prima di fare clic sul pulsante che mi piace. In caso contrario, non sarà possibile ottenere il voucher.

Vantaggi Cura e Natura La nostra qualità e la sicurezza garantita
farmacisti
esperti
dati
criptato
pagamento
sicuro
pacco
seguire
A vostra
ascolto