BEXSERO Vaccin méningocoque B

BEXSERO Vaccin méningocoque B Agrandir l'image

3400926863036

BEXSERO est un vaccin contre les infections à méningocoque B

Pas d'expédition de ce médicament possible. Uniquement disponible pour le retrait en magasin.

Plus de détails

Voir les Conditions de Livraison - Frais de Port Offerts dès 49€ d'achats *

89,25 € TTC

Ce produit est un médicament.

Vous devez cochez la case "Jai lu la notice de ce médicament" pour ajouter ce produit à votre panier.

Ce produit est un médicament. Vous devez attester avoir lu la notice avant de pouvoir commander ce produit.

Ajouter au panier

Ajouter à ma liste d'envies

Pour connaître les mises en garde, les précautions d'emploi et les contre-indications, veuillez consulter la notice d'utilisation de BEXSERO.

Description de BEXSERO

BEXSERO Vaccin méningococcique contre les infections invasives à méningocoque de sérogroupe B
Classe
Vaccin inerte
- Protéique multicomposé
Adjuvant : Hydroxyde d'aluminium
Forme et présentation

Suspension injectable.

Suspension liquide blanche opalescente.

Composition de BEXSERO

Une dose (0,5 ml) contient :

1. Antigènes

Protéine de fusion recombinante NHBA (antigène de liaison à l'héparine) de Neisseria meningitidis groupe B, (1, 2) : 50 microgrammes
Protéine recombinante NadA (adhésine A) de Neisseria meningitidis groupe B, (1, 2) : 50 microgrammes
Protéine de fusion recombinante fHbp (protéine de liaison du facteur H) de Neisseria meningitidis groupe B, (1, 2) : 50 microgrammes
Vésicules de membrane externe (OMV) de Neisseria meningitidis groupe B, souche NZ98/254 mesurée en tant que proportion de l'ensemble des protéines contenant l'antigène PorA P1.4 (2) : 25 microgrammes

(1) produite dans les cellules d'E.coli, par la technique de l'ADN recombinant
(2) adsorbée sur hydroxyde d’aluminium (0,5 mg Al3+)
2. Autres produits

Chlorure de sodium
Saccharose
Histidine
Eau pour préparations injectables

Indications

BEXSERO est indiqué pour l'immunisation active des sujets à partir de l'âge de 2 mois contre l'infection invasive méningococcique causée par Neisseria meningitidis de groupe B.

L'impact de l'infection invasive à différentes tranches d'âge ainsi que la variabilité épidémiologique des antigènes des souches du groupe B dans différentes zones géographiques doivent être pris en compte lors de la vaccination. Voir rubrique Pharmacodynamie pour plus d'informations sur la protection contre les souches spécifiques au groupe B. Ce vaccin doit être utilisé conformément aux recommandations officielles.

Nouveau : Avis du Haut Conseil de la santé publique (25/10/13) sur la place du vaccin BEXSERO dans la prévention des infections invasives à méningocoques B.

Posologie de BEXSERO

La posologie comprend la primovaccination et le rappel.

Veuillez consulter la notice de BEXSERO pour connaître le tableau des posologies en fonction de l'age.

Mode d'administration

Le vaccin est administré par une injection intramusculaire profonde, de préférence dans la face antéro-latérale de la cuisse chez le nourrisson ou dans la région du muscle deltoide du haut du bras chez les sujets plus âgés.
Des sites d'injection distincts doivent être utilisés si plusieurs vaccins sont administrés simultanément.
Le vaccin ne doit pas être injecté par voie intraveineuse, sous cutanée ni intradermique et ne doit pas être mélangé à d'autres vaccins dans la même seringue.
Pour les instructions concernant la manipulation du vaccin avant administration, veuillez consulter la notice de BEXSERO.

Mises en garde sur les médicaments

Attention, le médicament n'est pas un produit comme les autres. Lire attentivement la notice du médicament avant de le commander. Ne laissez pas les médicaments à la portée des enfants. Si les symptômes persistent, demandez l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Attention aux incompatibilités sur vos produits en cours.

Veuillez informer votre pharmacien en ligne des traitements en cours afin d'identifier d'éventuelles incompatibilités. Le formulaire de validation de commande contient un champ de message personnalisé prévu à cet effet.

Cliquez ici pour retrouver la notice de ce médicament BEXSERO sur le site de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé.

Pharmacovigilance: Déclarer un ou des effet(s) indésirable(s) lié(s) à l'utilisation d'un médicament

VIDAL DE LA FAMILLE

BEXSERO

Vaccin contre les infections à méningocoques

.Présentations. Composition.Indications.Attention.Interactions médicamenteuses.Grossesse et allaitement.Mode d'emploi et posologie. Conseils.Effets indésirables.Lexique

PRÉSENTATIONS  (sommaire)

BEXSERO : suspension injectable IM ; seringue préremplie de 0,5 ml avec aiguille.
Remboursé à 65 %. - prix : 88,15 euro(s).
Liste I

Laboratoire GlaxoSmithKline

COMPOSITION  (sommaire)
 p dose 
Protéines de Neisseria meningitidis du groupe B (adsorbées sur hydroxyde d'aluminium) 175 µg 

INDICATIONS  (sommaire)
Ce vaccin est composé de fragments de méningocoques du groupe B. Il ne contient aucun germe vivant.
Il est utilisé dans la prévention des infections invasives à méningocoques B (essentiellement méningite et septicémie).
ATTENTION  (sommaire)
Ce vaccin ne protège pas contre les méningites dues à d'autres germes que le méningocoque du groupe B.
En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.
De la kanamycine est utilisée pour fabriquer ce vaccin. Cet antibiotique persiste en infime quantité dans la solution injectable. De plus, la capuchon de la seringue peut contenir du latex, théoriquement susceptible d'entraîner une réaction allergique chez les personnes prédisposées. En cas d'antécédent d'allergie à l'une de ces deux substances, informez-en votre médecin.
Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.
Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.
Comme pour tous les produits injectés par voie intramusculaire, des précautions sont nécessaires en cas de traitement anticoagulant ou de baisse importante des plaquettes sanguines (risque d'hématome au point d'injection).
INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES  (sommaire)
Ce vaccin peut être injecté le même jour que d'autres vaccins, mais en changeant de site d'injection. Il ne doit pas être mélangé avec un autre produit injectable dans une même seringue.
GROSSESSE et ALLAITEMENT (sommaire)
Ce vaccin peut être pratiqué chez la femme enceinte ou allaitante en cas de nécessité immédiate liée à une exposition à la maladie.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  (sommaire)
Bien agiter la suspension avant l'emploi, la réchauffer à température ambiante si nécessaire. L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire (dans le haut du bras chez l'enfant ou l'adulte, dans la cuisse chez le nourrisson).

Posologie usuelle:

  • Adulte et enfant de plus de 11 ans : 2 injections à au moins 1 mois d'intervalle.
  • Enfant de 6 mois à 10 ans : 2 injections à au moins 2 mois d'intervalle.
  • Nourrisson de 2 à 5 mois : 3 injections à au moins 1 mois d'intervalle.
Une dose de rappel est nécessaire chez les enfants de moins de 2 ans pour assurer une protection prolongée.
CONSEILS (sommaire)
Les réactions fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues en prenant du paracétamol.
Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.
Ce vaccin ne doit pas être congelé.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  (sommaire)
Réaction au point d'injection : douleur, rougeur, gonflement ou sensibilité à la pression.
Chez les nourrissons et les enfants de moins de 10 ans :
  • très fréquents : pleurs inhabituels, somnolence, perte d'appétit, diarrhée, vomissements, irritabilité, éruption cutanée, fièvre ;
  • rarement : syndrome de Kawasaki (pouvant se traduire par de la fièvre, une éruption cutanée, un gonflement des mains et des pieds, des ganglions).
Le plus fréquemment chez les adultes et les adolescents de plus de 11 ans : nausées, douleur musculaire ou articulaire, maux de tête, malaise.


LEXIQUE  (sommaire)


antécédent
Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.


anticoagulant
Médicament qui empêche le sang de coaguler et qui prévient donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.
Les anticoagulants sont utilisés pour traiter ou prévenir les phlébites, les embolies pulmonaires, certains infarctus. Ils permettent aussi d'empêcher la formation de caillots dans le cœur lors de troubles du rythme comme la fibrillation auriculaire ou en cas de valve cardiaque artificielle.
Il existe deux grand types d'anticoagulants :
  • les anticoagulants oraux, qui bloquent l'action de la vitamine K (antivitamine K, ou AVK) et dont l'efficacité est contrôlée par un dosage sanguin : l'INR (anciennement TP) ;
  • les anticoagulants injectables, dérivés de l'héparine, dont l'efficacité peut être contrôlée par le dosage sanguin de l'activité anti-Xa, le Temps de Howell (TH) ou le Temps de Cephalin Kaolin (TCK) suivant les produits utilisés. Un dosage régulier des plaquettes sanguines est nécessaire pendant toute la durée d'utilisation d'un dérivé de l'héparine.


germe
Terme général qui désigne tous les organismes microscopiques susceptibles de provoquer une infection : bactéries, virus, parasites, champignons.


IM
Abréviation d'intramusculaire. Voir ce terme.


intramusculaire
voie ou injectionInjection d'un médicament dans un muscle, généralement au niveau de la fesse. L'effet du médicament, qui ne passe que progressivement dans le sang, est retardé mais prolongé. Une bonne désinfection préalable de la peau est nécessaire, car cette injection profonde expose à un risque d'abcès. La douleur due à la piqûre dépend surtout de la nature du produit utilisé. Cette voie d'administration est contre-indiquée chez les hémophiles et chez les personnes qui suivent un traitement anticoagulant, car elle expose alors à un risque d'hématome de la fesse.
Abréviation : IM.


méningite
Inflammation due le plus souvent à une infection des enveloppes externes du cerveau appelées méninges. Les méningites peuvent être dues à un virus ; leur évolution est le plus souvent favorable. Certaines bactéries, telles que le méningocoque, l'Haemophilus influenzae de type b, peuvent être responsables de méningites graves susceptibles de laisser des séquelles. Il faut penser à une méningite en cas de mal de tête permanent avec des nausées, une forte fièvre et un état de prostration inhabituel chez un enfant : un examen médical urgent est alors nécessaire. Heureusement, dans la majorité des cas, il s'agit d'une grippe banale.


réactions allergiques
Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.


vaccin
Solution injectable destinée à immuniser l'organisme contre un virus ou une bactérie.
Il existe plusieurs sortes de vaccins :
  • Les vaccins vivants atténués : le germe contenu dans le vaccin est vivant, mais incapable de provoquer la maladie (BCG, rougeole, rubéole, oreillons, etc.).
  • Les vaccins préparés à partir de fragments de germes tués : les parties les plus immunisantes du virus ou de la bactérie sont utilisées pour préparer le vaccin (vaccins contre la polio, contre les hépatites, etc.).
  • Les vaccins contenant des toxines neutralisées (inactivées) : dans le cas du tétanos, c'est une toxine sécrétée par le germe qui est responsable de la gravité de la maladie ; le vaccin permet l'immunisation contre cette toxine.

Commander plus vite !

Commande rapide

Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

Formulaire de commande rapide

Devenez Fan !

Devenez Fan

Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 5 % de remise !

Si vous n'êtes pas connecté à Facebook, veuillez, s'il vous plaît, vous connecter d'abord et ensuite rafraichir cette page avant de cliquer sur le bouton j'aime. Sinon, vous n'obtiendrez pas votre bon de réduction.

Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
Pharmaciens
experts
Données
cryptées
Paiement
sécurisé
Colis
suivi
A votre
écoute