Artichaut Feuille HERBORISTERIE Cynara scolymus

Artichaut Feuille HERBORISTERIE Cynara scolymu

Facilite les fonctions d'élimination urinaire et digestive ; utilisé comme cholérétique ou cholagogue ; favorise l'élimination rénale de l'eau

Plus de détails

En stock expedié en 1 à 2 jours ouvrés

Voir les Conditions de Livraison - Frais de Port Offerts dès 49€ d'achats *

    5,32 € TTC

    Ajouter à ma liste d'envies

    Gagnez 36 points de fidélité en achetant ce produit


    Artichaut Feuille HERBORISTERIE Cynara scolymus

    L'ami du foie.

    Nom latin : Cynara scolymus L.
    Famille : Astéracées
    Noms communs : Bérigoule
    Parties utilisées : Feuilles
    Origine : Les cultures, destinées principalement à la consommation de la partie charnue du réceptacle, fournissent aussi la drogue (Bretagne en France)

    Propriétés de l'Artichaut

    - Cholagogue
    - Cholérétique
    - Apéritif
    - Laxatif
    - Diurétique

    Indications et utilisations de l'Artichaut

    - Ictère
    - Arthériosclérose
    - Hypercholestérolémie
    - Goutte

    L'herboristerie traditionnelle utilise l'artichaut en feuilles fraîches ou séchées, en jus (de plante entière ou en divers extraits liquides) ou en extraits solides. En France, la Note Explicative de l'Agence du médicament (1998) admet qu'il est possible d'utiliser la feuille d'artichaut

    • pour faciliter les fonctions d'élimination urinaire et digestive ;
    • comme cholérétique ou cholagogue ;
    • pour favoriser l'élimination rénale de l'eau.

    Les effets bénéfiques de l'artichaut sur le foie et la vésicule biliaire sont connus depuis longtemps et habituellement appréciés au lendemain de réveillons copieusement arrosés. Mais comme le remarque un peu sardoniquement Bruneton* « Pour nombre de pharmacologues, les affections traitées par cholagogues et les cholérétiques auraient pour seule origine des irritations de la muqueuse gastrique : dans ces conditions, l'intérêt d'accroître la sécrétion de bile ou de stimuler la contraction vésiculaire n'apparaît pas très clairement. »

    *Bruneton, J., Pharmacognosie - Phytochimie, plantes médicinales, 4e éd., revue et augmentée, Paris, Tec & Doc - Éditions médicales internationales,‎ 2009, 1288 p. (ISBN 978-2-7430-1188-8)

    Contre-indications avec l'Artichaut

    • calculs biliaires ou obstruction des voies biliaires parce que l'artichaut stimule la production de bile
    • allergie aux plantes de la famille des composées (marguerites, asters, camomille, etc.)

    Remarque

    La partie utilisée en thérapeutique est la feuille de saveur amère et non pas la bractée comestible que nous mangeons habituellement.
    Originaire des régions Méditerranéennes, l'artichaut fut introduit en France à la faveur des guerres d'Italie.

    Posologie de l'Artichaut

    Dans les affections hépato-biliaires
    Infusé : 50 g de feuilles /litre, Infusion de 15 min, boire 1 litre/jour

    Précautions avec l'Artichaut

    Modification de la perception des saveurs

    Associations conseillées avec l'Artichaut

    - Busserole (cystites)
    - Chardon Marie (hépaties)
    - Chrysantellum (hépatites)

    Description botanique de l'Artichaut

    L'artichaut est une plante vivace à racine épaisse, charnue et dure. La tige, haute de 1 mètre environ, peu rameuse, porte de très grandes feuilles à segments, divisées profondément en lobes dentés, vert pâle au-dessus, blanchâtres dessous. Les fleurs sont réunies en très gros capitules de 6 à 15 cm, entourés de nombreuses bractées pointues, robustes, charnues à la base. Le fruit est surmonté d'une aigrette plumeuse.

    Récolte : Récoltées de préférence la première année ou à la fin de la floraison
    Séchage rapide et dans de bonnes conditions pour que les feuilles restent vert clair à la face supérieure et blanchâtre à la face inférieure.

    Pharmacologie

    Activités antioxydantes

    D'après les données récentes de U.S. Department of Agriculture (2010), l'activité antioxydante de l'artichaut, mesurée par le test ORACN est excellente. Mis à part les épices et aromates qui caracolent en tête du classement par paramètre ORAC, les parties comestibles d'artichauts sont classées devant tous les autres légumes et à égalité avec les baies rouges (canneberges, mûres, myrtilles). Le "fond" d'artichaut est le légume le plus riche en polyphénols totaux de notre alimentation, devant le persil et le chou de Bruxelles (en moyenne 321 mg·100g de légume frais, exprimés en acide gallique équivalent).

    L'extrait d'artichaut manifeste une aptitude à retarder l'oxydation des lipoprotéines de basses densité LDL (mauvais cholestérol). Et comme on sait que la lutéoline (et dans une moindre mesure la lutéoline 7-0-glucoside) manifeste aussi cette activité, on est en mesure de supposer que l'activité antioxydante de l'artichaut relèverait en partie de ses flavonoïdes. Rappelons que l'oxydation du LDL provoque sa précipitation sur les parois vasculaires et la formation de cellules spumeuses qui réduisent le diamètre des vaisseaux sanguins.
    Activité hépatoprotectrice

    L'étude directe des extraits aqueux d'artichaut a montré qu'ils étaient capables de réduire la peroxydation des lipides et de protéger de la toxicité d'un hydroperoxyde (t-BHP) sur les cellules de foie de rat en culture. Ce type d'essai a montré que des composants de l'artichaut comme la cynarine, la lutéoline 7-O-glucoside, ou les acides chlorogéniques pouvaient contribuer au potentiel hépatoprotecteur de l'artichaut.
    Activité cholérétique

    Saénz Rodrigez et als (2002) ont étudié l'effet d'extrait de feuilles d'artichaut (administré par voie orale) sur la sécrétion de bile (cholérèse) chez le ratN 2. Ils ont observé une augmentation significative du flux de la bile aussi bien après une seule forte dose qu'après une administration régulière durant 7 jours. L'extrait d'artichaut manifeste même un effet cholérétique semblable à celui de la substance pharmaceutique de référence, l'acide déhydrocholique.

    Il a été aussi montré que l'extrait aqueux de feuilles d'artichaut était, à forte dose, capable d'inhiber la biosynthèse du cholestérol par des cellules de foie de rat en culture16,17.
    Protection cardiovasculaire

    Les cellules endothéliales qui tapissent les parois des vaisseaux sanguins libèrent du monoxyde d'azote NO qui provoque un relâchement de leur tunique et donc une vasodilatation. Il a été montré18 que l'artichaut sauvage (Cynara cardunculus) était capable d'accroître la production du monoxyde d'azote NO, par les cellules endothéliales de l'aorte. L'alimentation de rats âgés avec de l'artichaut sauvage permet de restaurer une vasomotionN 3 à un niveau semblable à celui observé chez les jeunes rats. Un extrait de feuilles d'artichaut peut aussi stimuler l'activité d'un promoteur de eNOS (forme endothéliale de la NO synthase) par les cellules endothéliales19. Il a été aussi noté que si les flavonoïdes, comme la lutéoline et le cynaroside, accroissaient l'expression des ARNm de l'eNOS, par contre, les acides caféylquiniques (la cynarine et l'acide chlorogénique) étaient sans effet.

    Commander plus vite !

    Commande rapide

    Gagnez du temps, en utilisant le formulaire de commande rapide. En quelques clics, vous commandez facilement vos références préférées.

    Formulaire de commande rapide

    Devenez Fan !

    Devenez Fan

    Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 5 % de remise !

    Si vous n'êtes pas connecté à Facebook, veuillez, s'il vous plaît, vous connecter d'abord et ensuite rafraichir cette page avant de cliquer sur le bouton j'aime. Sinon, vous n'obtiendrez pas votre bon de réduction.

    Les avantages Soin et Nature Nos garanties qualité et sécurité
    Pharmaciens
    experts
    Données
    cryptées
    Paiement
    sécurisé
    Colis
    suivi
    A votre
    écoute